Dans un billet de blog publié le 1er janvier dans le but de souhaiter la bonne année, Facebook en a profité pour donner quelques informations concernant ses différentes plateformes le soir du réveillon du nouvel an. Une chose est sûre : les chiffres sont bien plus conséquents que l’année dernière.

Ainsi, ce nouvel an est devenu le jour le plus important jamais enregistré pour les appels vidéo sur Messenger. Aux États-Unis notamment, le nombre d’appels en groupe a doublé par rapport à la moyenne quotidienne. Même son de cloche du côté de WhatsApp : plus d’1,4 milliard d’appels vidéo et vocaux y ont été passés dans le monde entier le soir du réveillon. C’est un record pour le service de messagerie et une augmentation de 50% par rapport au réveillon de l’année précédente. Enfin, plus de 55 millions de lives ont été effectués sur Instagram et Facebook durant la nuit.

Ces données record n’ont rien d’étonnant, de nombreux pays ayant pris des mesures restrictives pour éviter une propagation du virus incontrôlable pendant les fêtes de fin d’année. Mais si le réveillon a toujours sonné comme une journée très occupée pour les services de Facebook, la pandémie et les mesures de confinement qui l’ont suivies ont bouleversé les tendances habituelles sur les réseaux sociaux. Caitlin Bainford, responsable du programme technique de la firme, explique :

« Avant le Covid-19, le réveillon du nouvel an générait les plus gros pics de Facebook en matière de messagerie, de téléchargement de photos et de partage social à minuit dans le monde entier. Cependant, en mars 2020, les premiers jours de la pandémie ont produit des pics de trafic qui allaient éclipser plusieurs fois le nouvel an – et cela a duré des mois. Dans les coulisses, les ingénieurs de Facebook se sont réunis pour apporter des améliorations sans précédent en matière d’efficacité et rendre nos infrastructures plus résistantes. Ce travail a compris des tests de charge, des tests de reprise après sinistre et de capacité de brassage. Cette année, le réveillon du nouvel an a été très différent, et nous avions des équipes d’ingénieurs dans toutes les applications de Facebook, prêtes à soutenir n’importe quel problème, afin que le monde puisse sonner en 2021 ».

2020 a sans aucun doute vu les géants du numérique propsérer davantage, et des nouveaux types de service croître de manière exponentielle. Au mois de mars, les applications de visioconférence ont par exemple connu un pic de téléchargement sans précédent, et des services comme Zoom ont littéralement explosé. Cela s’explique en partie par le recours au télétravail mais aussi par le gain en popularité des chats vidéo pour communiquer avec ses proches.