« Qualcomm et MediaTek ont tous deux restructuré leurs portefeuilles, et l’accent mis sur la satisfaction du consommateur a joué un rôle clé. L’année dernière, MediaTek a lancé la G-série orientée sur le gaming, tandis que ses puces Dimensity ont contribué à amener la série 5G à des prix abordables. L’appareil 5G le moins cher du monde, le realme V3, est alimenté par MediaTek », note Ankit Malhotra, analyste de la recherche pour Counterpoint.

Pour MediaTek, l’innovation a payé. D’après Counterpoint, sur le troisième trimestre 2020, le taïwanais MediaTek a dépassé Qualcomm en termes de production de puces pour smartphone. La place s’est jouée à 2% des parts de marché du marché mondial : MediaTek en couvre 31% et Qualcomm 29%. Pour l’entreprise taïwanaise, cela représente une augmentation de 5 points par rapport à 2019.

Graphique représentant les parts de marché des entreprises de puces

Source : Counterpoint

Si l’américain reste leader sur les puces équipées de modem 5G, en équipant 39% de ces smartphones, ce sont les puces d’entrée et de milieu de gamme qui placent MediaTek devant. Par ailleurs, en un an, le taïwanais s’est renforcé sur de nouveaux marchés. En Amérique latine, il a gagné 22 points, passant de 19% au troisième trimestre 2019 à 41% des parts de marché en 2020. Sur le marché indien, MediaTek avance de 14 points et couvre aujourd’hui 49% des parts de marché.

Sans oublier les bénéfices dont a tiré le taïwanais de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui a amené les entreprises chinoises à se tourner vers d’autres fournisseurs en matière de puces. Bien que Qualcomm ait anticipé des commandes de Huawei, ou encore que le gouvernement américain ait autorisé la vente de puces 4G à des entreprises chinoises, l’entreprise taïwanaise a saisi l’opportunité. Ainsi, sur l’année écoulée, le nombre de puces présentes dans les appareils Xiaomi a triplé.

Graphique présentant l'évolution des parts de marchés des leaders du secteur (dont Qualcomm et MediaTek) entre le troisième trimestre 2019 et celui de 2020

Source : Counterpoint

« L’objectif immédiat des vendeurs de puces sera de démocratiser la 5G, ce qui permettra ensuite de débloquer le potentiel des cas d’utilisation de la 5G par les consommateurs, tels que le cloud gaming, ce qui entraînera à son tour une demande accrue de processeurs graphiques plus puissants. Qualcomm et MediaTek continueront à se disputer la première place », estime Ankit Malhotra.