La firme de Mountain View étend encore un peu plus son offre de cloud en prévoyant l'installation de nouveaux data centers. Pour bien terminer l'année, Google Cloud a annoncé le 21 décembre 2020 la construction de nouveaux data centers au Chili, en Allemagne et en Arabie Saoudite. Ces trois zones s'ajouteront aux 24 régions déjà "conquises" par Google Cloud.

Google Cloud accélère le rythme d'implantation de ses data centers

L'année 2020 aura été une année importante pour le cloud. Les trois géants américains spécialisés dans le cloud que sont Amazon Web Service, Microsoft Azure et Google Cloud, auront tous les trois massivement étendu leur présence à travers le monde entier. AWS a par exemple ouvert son tout premier data center en Afrique, au Cap, en Afrique du Sud.

Microsoft a de son côté ouvert son premier data center à Taiwan, dans le cadre de son projet baptisé Reimagine Taiwan. Après avoir annoncé il y a quelques mois vouloir installer des data centers en France, en Italie, au Qatar et en Espagne, Google Cloud précise qu'il compte également installer trois nouveaux centres de données au Chili, en Allemagne et en Arabie Saoudite.

Au cours de l'année 2020, Google Cloud a tout de même officialisé la construction de data centers en Indonésie, en Corée du Sud et aux États-Unis (à Las Vegas et à Salt Lake City). Ces trois sites ont été mis en service cette année. Ceux annoncés pour la France, l'Italie, la Qatar, l'Espagne, le Chili, l'Allemagne et l'Arabie Saoudite prendront du service dans les prochains mois ou les prochaines années.

Un nouveau marché du cloud pourrait voir le jour

À ce jour, Google exploite 24 régions à travers le monde et propose 73 zones de disponibilité. La concurrence sur le nombre de data centers est très serrée avec AWS. En effet, l'entreprise détenue par Jeff Bezos propose actuellement son offre cloud dans 24 régions du monde, avec un total de 77 zones de disponibilité. Avec cette nouvelle annonce, Google Cloud pourrait passer largement devant son concurrent américain.

Au-delà de la conquête de nouveaux pays, un nouveau marché pourrait s'ouvrir sous les pieds de ces géants du cloud. Celui des zones péri-urbaines. Google, Amazon et Microsoft pourraient s'intéresser prochainement à la construction de centres de données plus petits que ceux qu'ils exploitent actuellement, mais qui pourraient leur permettre de proposer des offres d'hébergement au plus près de leurs clients.

Il y a un autre géant dans ce secteur dont on ne parle pas suffisamment, il s'agit d'Alibaba Cloud. Sa croissance est impressionnante. Au troisième trimestre 2020, la vitesse de croissance d’Alibaba Cloud a surpassé celles des deux leaders du secteur, AWS et Azure. Si le marché a connu une hausse e 33% par rapport à la même période l’année précédente, Alibaba Cloud a vu ses revenus augmenter de 60%...