Microsoft a annoncé récemment que l'une de ses filiales allait fournir les infrastructures 5G sur les sites de production d'Inventec. Cette filiale n'est autre qu'Affirmed Networks, rachetée en mars 2020, elle est spécialisée dans la virtualisation des réseaux 5G. Du côté d'Inventec, ce contrat doit lui permettre de moderniser ses capacités industrielles, et ainsi d'entrer dans ce que l'on appelle au sens large l'industrie 4.0.

Inventec est une entreprise dont le siège est basé à Taiwan, elle emploie plus de 34 000 personnes à travers le monde. Elle est principalement connue pour produire les tablettes Kindle Fire d'Amazon, ou encore les HomePod d'Apple.

L'objectif est donc d'installer sur les 7 sites de production d'Inventec des réseaux 5G privés, sécurisés, et entièrement virtualisés. Cela veut dire qu'ils seront entièrement administrable dans le cloud, à l'instar de la 5G grand public de Rakuten. Pour Affirmed Networks, il s'agit de la première installation concrète d'une 5G privée et cloud native.

Ainsi, le réseau déployé sera basé sur l'offre UnityCloud de la filiale de Microsoft. Cette solution doit permettre de connecter des appareils de différentes catégories sur un même réseau. Il pourra s'agir de caméras, de machines de productions, de capteurs en tout genre, ou encore de robots. Grâce à cela, Inventec va moderniser en profondeur ses infrastructures techniques et mettre en place divers systèmes d'automatisation. Tout ce dont pourrait rêver un industriel à travers un réseau 5G privé.

L'intégration d'UnityCloud démarrera d'ailleurs par le système d'inspection des usines. Grâce à une solution de vision par ordinateur, boosté par un système d'intelligence artificielle, il est capable de repérer des malfaçons sur les produits qui défilent sur la chaine de production.

Le contrat Affirmed Networks/Inventec est le premier du genre, puisqu'il ne s'agit pas là de tester une solution. La mise en place d'un réseau 5G privé et virtualisé est bien concrète, ce qui est annoncé par VentureBeat comme une première mondiale. Les industriels, quels qu'ils soient sont en attente et en demande d'application de ce type, Microsoft, autant pour Azure que pour sa filiale risque de marquer des points face à ses concurrents.