Un conglomérat d’entreprises technologiques majeures a annoncé la formation de la Modern Computing Alliance. Objectif : « Favoriser l'innovation “du silicone au cloud” en alimentant une plateforme informatique moderne différenciée et en offrant un choix préférentiel pour les solutions commerciales intégrées ».

Offrir de meilleures solutions aux professionnels

L’alliance est notamment composée de Google, Intel, Zoom, Slack, Box, Citrix, Dell, Imprivata, Okta ou encore RingCentral et se base sur des points bien distincts : la performance, la sécurité et l’identité, le télétravail, la productivité, la collaboration et le domaine de la santé. L’idée est d’offrir un panel plus large d’outils de cloud computing aux professionnels afin de faciliter et d’améliorer leur travail.

Les premières discussions pour élaborer cette coalition ont eu lieu lors du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, mais la pandémie de Covid-19 a largement accéléré le processus. Pour faire face à la crise et au travail à distance, de très nombreuses entreprises se sont en effet tournées vers des solutions de cloud computing, et les professionnels ont besoin de toujours plus d’outils pour optimiser leur performance et leur productivité. Les firmes proposant des services dans ce secteur ont vu leur activité exploser, mais ont également rencontré des difficultés notamment au niveau de la sécurité.

« Nous sommes ravis d'annoncer aujourd'hui l'adhésion de Google à la Modern Computing Alliance, qui vise à relever les plus grands défis informatiques auxquels les entreprises sont confrontées aujourd'hui avec l'intégration du silicone au cloud. En travaillant avec un groupe de leaders avant-gardistes du secteur, nous alignons les normes et les technologies pour offrir aux entreprises le choix de solutions informatiques hautes performances et privilégiant le cloud, proposées par le fournisseur de leur choix qui propose des solutions modernes pour l'ère moderne des affaires », a affirmé John Solomon, vice-président de Google pour Chrome OS.

Google à la manette ?

D’après TechCrunch, la Modern Computing Alliance vise surtout à aider les entreprises à adopter Chrome et Chrome OS, cela pourrait d’ailleurs expliquer pourquoi Microsoft n’en fait pas partie alors qu’elle fait figure de mastodonte dans le domaine du cloud computing. « L'objectif de l'alliance est de favoriser l'innovation et l'interopérabilité dans l'écosystème Google Chrome, en augmentant les options pour les entreprises clientes et en aidant à relever certains des plus grands défis technologiques auxquels les entreprises sont confrontées aujourd'hui », a déclaré un porte-parole de la firme de Mountain View au média américain.

Des plans d’action concrets devraient être dévoilés par l’alliance lors de la première partie de 2021. À l’avenir, elle espère par ailleurs réunir le plus grand nombre possible de professionnels de l’industrie pour former un conseil d’experts capable d’identifier les problèmes et de les résoudre rapidement.