Ce jeudi 10 décembre 2020, Amazon a annoncé son intention d’entraîner 29 millions de personnes à travailler dans le domaine du cloud computing d’ici 2025, rapporte le Wall Street Journal.

Tandis qu’elle était de plus en plus populaire, l’utilisation de cette technologie a été propulsée au devant de la scène avec la pandémie de Covid-19 et la digitalisation de nombreuses tâches de notre quotidien. Des firmes proposant des services cloud permettant de faciliter le télétravail et l’éducation à distance tels que Microsoft, Google ou encore Zoom ont ainsi remarqué une importante croissance dans ce secteur. C’est également le cas d’Amazon et de sa division dédiée au cloud computing Amazon Web Services, qui a vu son chiffre d’affaires grimper de 29% sur le troisième trimestre 2020 par rapport à la même période de l’année précédente.

La firme de Jeff Bezos a toutefois remarqué que de nombreuses personnes ne disposent pas encore des compétences nécessaires dans le domaine du cloud : « Quand on passe autant de temps que nous à recruter et à intégrer les bonnes personnes, c’est un peu frustrant de les faire venir et de devoir passer une autre année ou plus à mettre leurs compétences à niveau. Nous le voyons nous-mêmes, alors nous mettons ces programmes en place. Nos clients et nos partenaires nous le disent, et c’est la bonne chose à faire », explique Teresa Carlson, vice-présidente d’Amazon Web Services.

L’année dernière déjà, Amazon a engagé 700 millions de dollars dans la reconversion professionnelle de 100 000 de ses propres employés aux États-Unis. La nouvelle annonce du géant de l’eCommerce concerne quant à elle 29 millions de personnes à travers le monde, qui ne sont pas employés par ce dernier. Grâce à des programmes déjà existants ainsi que de nouveaux partenariats avec des ONG ou encore des écoles, l’entreprise souhaite offrir gratuitement aux gens l’éducation nécessaire pour travailler dans le domaine du cloud computing.

Les personnes concernées n’obtiendront pas forcément un poste chez Amazon, mais devraient être en mesure de trouver un emploi dans d’autres entreprises technologiques et plus particulièrement celles disposant d’Amazon Web Services. Ce programme pourrait bénéficier à de très nombreuses personnes, à l’image de Jarred Gaines. Coach sportif de formation, cet Américain de 35 ans prévoyait d’ouvrir sa propre salle de sport, mais la pandémie en a décidé autrement. Après avoir suivi un cours de 12 semaines sur le cloud computing dans le cadre d’un programme gratuit soutenu par Amazon, il est désormais analyste de support client dans une entreprise. Loin d’être anodin, le témoignage de Jarred Gaines est une véritable preuve du changement majeur causé par le coronavirus, changement qu’Amazon souhaite embrasser avec son nouveau programme.