Le secteur de la food connaît depuis plusieurs années un boom considérable. Dans ce dernier, divers acteurs s’imposent à l’échelle internationale à l’image de McDonald’s, Uber Eats, ou encore Just Eat. À l’échelle nationale, des acteurs de la grande distribution comme Leclerc, ou des startups comme Popchef ou encore Epicery tentent de révolutionner ce secteur qui répond à un besoin essentiel pour tous !
Récemment, SensorTower a présenté un rapport dévoilant les applications de la catégorie Food & Drink les plus téléchargées depuis 2017.

Le rapport se divise en 3 niveaux : mondial, européen, et par pays. Il regroupe des applications de la catégorie Food & Drink de l’App Store et du Google Play Store. On retrouve des services de livraison de nourriture, de restauration rapide, de supermarchés, de cuisine, ou encore de grandes chaînes de restaurant. Le rapport présente également les tendances de téléchargement, ainsi que le classement des applications du premier trimestre 2017 au troisième trimestre 2020.

Au niveau mondial, le marché de la food ne cesse de croître !

Partout dans le monde, les téléchargements d’applications Food & Drink sont en croissance permanente depuis 2017. D’une manière générale, les applications sont, plus téléchargées sur l’App Store, contrairement au Google Play Store. Par exemple, au troisième trimestre 2017, il y avait 79 millions de téléchargements sur Android et 126 millions sur iOS. Cependant, lors du troisième trimestre 2020, 227 millions de téléchargements ont été effectués sur le Google Play Store contre seulement 200 millions sur l’App Store.

graphique qui montre le nombre de téléchargements d'applications Food and Drink

Téléchargements trimestriels des applications Food & Drink sur l’App Store et Google Play – Source : The State of Food & Drink App par Sensor Tower

De plus, au T3 2020, on observe un ralentissement de la croissance des téléchargements d’applications food avec un taux d’évolution à +14%, contre +28% sur les trimestres de 2019. Une réduction qui peut s’expliquer par la crise mondiale liée à la COVID-19, dont l’ensemble des pays se remet petit à petit. Même si certains restaurants ont rouverts leurs portes, les habitudes des consommateurs ont changé, et les applications de livraison à domicile remportent un certain succès.

Focus sur le marché de la food aux États-Unis

La gourmandise des Américains n’est plus à prouver ! Les États-Unis sont, avec la Russie, les marchés où la croissance des téléchargements d’applications est la plus importante avec une augmentation annuelle respective de 20% et 70%.

graphique sur les applications Food dans le monde

Téléchargements trimestriels pour la catégorie « Food & Drink » sur l’App Store et le Google Play – Source : The State of Food & Drink App par Sensor Tower

À noter : Parmi les applications Food & Drink, aux États-Unis, McDonald’s et Uber Eats ont généré à elles seules près de 200 millions de téléchargements en 2019, soit 13% des téléchargements annuels mondiaux dans cette catégorie.

Aux États-Unis, depuis 2017, plusieurs acteurs se disputent les trois premières marches du podium des applications Food & Drink les plus téléchargées : Uber Eats, McDonald’s, et DoorDash.
Depuis deux ans, Uber Eats est détrônée par DoorDash. L’application a pris la tête du podium en 2019, notamment grâce à une campagne publicitaire importante sur les réseaux sociaux sur la fin d’année 2018 et début 2019, entraînant plus de 8 millions de téléchargements.

GrubHub fait également une remontée au fil des années et se place en 2020 à la quatrième place du classement. Le service de livraison était d’ailleurs dans la ligne de mire d’Uber Eats qui au printemps dernier souhaitait racheter l’application, afin de renforcer son positionnement aux États-Unis et ainsi reprendre sa place de numéro 1. Cependant, c’est Takeaway, concurrent important en Europe de Uber Eats qui a mis la main sur Grubhub.

TOP 10 des applications les plus téléchargées entre 2017 et 2020

Applications Food & Drink les plus installées aux États-Unis sur l’App Store et le Google Play – Source : The State of Food & Drink App par Sensor Tower

Dans ce classement, on observe également que le nombre de téléchargements de l’application Yelp diminue. L’application si populaire il y a quelques années et qui tente de faire peau neuve de manière récurrente est passée de la seconde place du podium en 2017 à la 8ème en 2020.

Enfin, ne pas parler des fast food aux États-Unis serait une erreur. Depuis 2017, McDonald’s perd des parts de marché, au profit d’autres chaînes, mais reste cependant leader des applications fast food avec 13% de part de marché. Dans le détail des applications de la restauration rapide, les chaînes de burgers et de sandwichs ont contribué à 53% des téléchargements entre le premier et le troisième trimestre 2020. Les fast food de pizzas, comme Domino’s et Little Caesars ont représenté 24% des téléchargements et sont le deuxième type d’application fast food les plus téléchargées.

Ce focus sur les États-Unis montre que les Américains sont fidèles aux grandes institutions : McDonald’s, Starbucks, ou encore Domino’s Pizza. En France, il est plus commun de passer par Uber Eats ou Deliveroo pour commander chez McDonald’s, KFC, ou d’autres enseignes. De plus, le marché américain est plus important que le marché français. Même si Burger King ou McDonald’s via leurs applications permettent de commander directement, sans avoir à passer par une application tierce, l’usage des applications de ces institutions est moindre en France, comparé à des plateformes plus généralistes comme Uber Eats.

Just Eat leader en Europe

Si l’on s’intéresse à présent au marché européen, 3 entreprises sont leaders, en tout cas en ce qui concerne les applications de livraison de repas. Sans surprise ces 3 applications sont : Just Eat, Uber Eats, et Deliveroo. Elles sont d’ailleurs très populaires au Royaume-Uni, comme on peut le voir ci-dessous.

TOP 10 des applications les plus téléchargées entre 2017 et 2020 en Europe

Applications Food & Drink les plus installées en Europe sur l’App Store et le Google Play – Source : The State of Food & Drink App par Sensor Tower

Comme expliqué précédemment, Takeaway a racheté il y a quelques mois GrubHub pour accroître son impact sur le marché européen. Suite au rachat, les téléchargements de l’application Just Eat Takeaway ont bondi dans certains pays, avec par exemple une croissance annuelle des téléchargements de 166% en Roumanie, ou encore de 26% au Royaume-Uni. Dans un souci de cohérence, un rebranding de l’application a été réalisé dans les pays où l’application portait un nom différent.

évolution du logo Just Eat

Modification du logo de l’application Just Eat – Source : The State of Food & Drink App par Sensor Tower

Enfin, le rapport fait état de quelques données sur la France. Just Eat a connu une croissance légère entre 2019 et 2020 avec une croissance de seulement 7%. Pour ce qui est des applications destinées à la grande distribution, Leclerc Drive et Intermarché s’imposent, avec tout deux 1,4 millions de téléchargements entre le T1 et le T3 2020. Des performances étroitement liées à l’explosion du drive alimentaire durant le confinement.

L’impact de la COVID-19 sur les téléchargements d’application Food & Drink

La crise mondiale liée à la COVID-19 a eu plusieurs impacts sur le marché de la food. Dans un premier temps, un grand nombre de bars et de restaurants ont dû fermer pendant plusieurs mois. Conséquences : soit une fermeture sèche et sans revenus, soit des restaurants qui s’adaptent et proposent du click & collect, ou s’enregistrent sur les applications de livraison de repas.

Durant le confinement, afin de limiter les déplacements, nombreux sont ceux à avoir commandé en ligne, que ce soit leurs repas ou leurs courses. Comme sur le principe, la population était invitée à rester chez elle, il est pratique de bénéficier de ces services, et de ne rien avoir à faire, si ce n’est ouvrir la porte de chez soi.

Les applications comme Uber Eats et Deliveroo, ont donc su profiter de la crise pour fidéliser leurs clients, avec des codes promos, mais également en soutenant d’une certaine manière les restaurateurs, qui, sans ces plateformes ont moins de visibilité. Elles se sont également ouvertes aux enseignes de proximité. Deliveroo avec Casino, et Uber Eats avec Carrefour.

La COVID-19 est toujours là et les pays d’Europe se confinent à nouveau, entraînant à nouveau une fermeture d’établissements : bars et restaurants, qui malgré une première épreuve, ne survivront pas tous à cette seconde fermeture. La crise de la COVID-19 a d’une certaine manière obligé les restaurants et plus généralement les commerces à accélérer leur passage au numérique. Nombreux sont les restaurateurs qui avant le confinement ne proposaient pas de click and collect ni de service de livraison. Avec la crise, l’adaptation était de mise pour survivre et répondre aux besoins des clients. Rappelons aussi que le canal drive a progressé de 150%, durant le premier confinement. Alors que le second confinement a débuté il y a quelques semaines, nul doute que les chiffres du secteur alimentaire, et particulièrement du marché Food & Drink, continueront de croître !