Lors d’une interview accordée au Journal Du Dimanche, le Secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, a affirmé que 40 grandes villes françaises étaient d’ores et déjà opérationnelles pour le lancement de la 5G. Alors, qu’attend-on pour la déployer ?

De nombreuses réticences

Il se trouve que les opérateurs doivent faire face à une vive réticence de la part de la population mais également de certains élus. Le régulateur des télécoms leur a d’ailleurs conseillé de ne pas insister dans les zones réfractaires. Ainsi, Paris attend les résultats d’une concertation citoyenne, tandis que plusieurs autres villes souhaitent connaître la conclusion d’un rapport mené par l’Anses concernant les effets du réseau sur la santé et l’environnement. Il devrait être rendu courant 2021.

Pour l’instant, SFR a déployé la 5G à Nice le 20 novembre dernier, tandis que Bouygues et Orange commercialisent leurs premières offres dès cette semaine. Le plus grand opérateur de France souhaite d’ailleurs couvrir 160 communes d’ici la fin de l’année. En outre, l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) a autorisé la 5G sur 15 901 sites différents, répartis dans 6 886 communes, dont 40 qui comptent plus de 100 000 habitants, a précisé Cédric O. Dans ces zones, les opérateurs n’ont plus qu’à activer le réseau, mais ils temporisent pour ne pas mettre le feu aux poudres.

Ces autorisations concernent trois bandes de fréquences distinctes, notamment celle de 3,5 GHz, pour laquelle des enchères ont eu lieu fin octobre.

Une carte de la France avec les territoires couverts par la 5G.

La répartition des fréquences 5G. Image : ANFR

Rassurer les Français

Par ailleurs, le Secrétaire d’État en a profité pour rassurer les Français quant au déploiement de la 5G, en rappelant qu’il existe plus de 28 000 études sur l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé, et que les contrôles sur le niveau de ces ondes doubleraient en 2021.

Le déploiement du réseau se fera de manière progressive, mais selon Cédric O, la France « est dans le premier wagon des pays qui allument la 5G ». Il existe toutefois de nombreuses difficultés qui viennent ralentir ce lancement. En plus des théories conspirationnistes semant le doute parmi la population, l’aviation civile s’est opposée à la présence d’antennes 5G à proximité des aéroports.