Le 20 novembre 2020, BMW a annoncé dans un communiqué le lancement d’une nouvelle filiale : IDEALworks. Sa fonction est de commercialiser les Smart Transport Robots (STR), qui se présentent comme des transpalettes de forme carrée, dénués de manche. Depuis 2015, BMW développe des STR en collaboration avec l'institut Fraunhofer, l’analogue allemand du CNRS. IDEALworks a été conçue pour commercialiser la dernière version du STR, qui jusqu’alors était uniquement utilisé en interne.

Le STR version 2020 supporte une masse pouvant s’élever jusqu’à une tonne. Alimenté par un algorithme de cartographie et localisation simultanées (SLAM), le robot construit et améliore la carte de son environnement afin de s’y localiser. Cet algorithme remplace les capteurs de navigation actuellement utilisés dans le secteur de la production. La batterie du STR s’appuie sur le modèle de celles développées pour la voiture citadine 100% électrique du constructeur allemand, la i3.

IDEALworks est une extension de la cellule BMW Group Logisitcs, qui travaille notamment sur la réalité virtuelle et augmentée. « Ces dernières années, notre équipe d’innovation logistique a travaillé en profondeur sur la digitalisation et l’automatisation de la logistique de production », détaille Milan Nedeljković, le responsable de la production de la filiale BMW AG qui développe des voitures autonomes.

« Désormais, nous devenons fournisseur de robotique logistique au-delà de cette seule industrie [ndlr : automobile] », annonce Jimmy Nassif, le Chief Technical Officer d’IDEALworks. En effet, pour le constructeur allemand c’est un nouveau secteur d’activité, et qui plus est, va être boosté par le développement de la 5G privé. En diminuant les temps de latence des réseaux, la 5G permettra d’avoir un plus grand nombre de robots capables de s'adapter en temps réel avec peu lag. Le marché des robots de production n’attire pas que BMW. Amazon robotics, l’entreprise britannique Ocado, ou le Français Exotec investissent également dans ce secteur.

Le groupe allemand possède 130 robots répartis dans ses usines et entrepôts. Depuis octobre 2020, il a officialisé travailler sur des projets avec des industriels. IDEALworks devrait commencer à commercialiser les STR d’ici la fin de l’année.

Vidéo d’un STR publiée par AutoMotoTV en 2018 :