Nous y voilà : après tant d’années à en parler sur Siècle Digital, la 5G va enfin devenir réalité en France. Bouygues Telecom a annoncé le 19 novembre, à l’occasion de la présentation de ses résultats financiers, le lancement de sa couverture 5G dès le 1er décembre.

Bouygues Telecom prévoit de basculer ses bandes 4G vers des bandes 5G

Comme pour la 4G il y a quelques années, seulement quelques grandes villes seront couvertes dans un premier temps. L’opérateur français promet en revanche une couverture nationale d’ici un an et la couverture de 28 000 sites d’ici 2023. Bouygues Telecom sera donc le premier opérateur français à lancer son offre 5G. Il fallait s’y attendre, cette nouvelle technologie fonctionnera sur un cœur de réseau 4G jusqu’en 2023. Un choix justifié par le potentiel passage progressif des utilisateurs aux smartphones compatibles 5G.

Les opérateurs sont autorisés à lancer leurs fréquences 5G depuis le 18 novembre, mais il faut encore obtenir les autorisations de l’ANFR et des mairies. L’annonce de Bouygues a été faite sans l’accord de l’Agence nationale des fréquences. Attendons encore quelques jours pour s’assurer de ce lancement. En attenant, l’opérateur précise que ses bandes de fréquences 4G basculeront progressivement vers des bandes 5G. Dans un premier temps, c’et la bande 2100 MHz qui sera allouée à la 5G. Jugée la plus adaptée, elle doit permettre de soutenir la 5G sans altérer la 4G. Ensuite, les bandes 1800 et 2600 MHz suivront, puis les bandes 700 et 800 MHz.

L’opérateur veut proposer de nouveaux usages à ses clients

L’objectif de l’opérateur est très clair : « une couverture nationale d’ici un an, tout en apportant de la capacité pour maintenir une bonne qualité de service dans les zones très denses où la consommation de données est très forte (+40% par an) ». Ensuite, Bouygues Telecom prévoit de proposer de nouveaux usages à ses utilisateurs et notamment aux professionnels, grâce à une meilleure latence dans l’objectif d’accélérer le développement des objets connectés. L’opérateur précise qu’un service de cloud gaming et 80 jeux illimités avec Gamestream seront bientôt disponibles sur le marché.

Cette annonce pourrait bien inciter les concurrents du français à se lancer plus vite que prévu. Maintenant qu’il s’est dévoilé, Bouygues Telecom a peut-être moins de chance d’être réellement le premier à se lancer. Peu importe, en tout cas la 5G débarque bien officiellement en France. Au passage, les opérateurs auront finalement 15 ans pour régler le paiement des fréquences 5G achetées aux enchères le 29 novembre dernier. Sébastien Soriano, président de l’Arcep a défendu les opérateurs en expliquant que : « si l’État emprunte à des taux d’intérêt négatifs. Ce n’est pas le cas des opérateurs. Pour eux, cet étalement des paiements est un véritable gain ».