C’était au tour de Nvidia de révéler ses revenus pour le troisième trimestre 2020 : la firme continue sur sa lancée et signe trois nouveaux mois de haut vol.

Des bénéfices en nette hausse

« Nvidia tourne à plein régime, générant des revenus records dans les domaines du gaming, des centres de données et même en général », résume Jen-Hsun Huang, le PDG de l’entreprise américaine. Pour le Q3 2020, Nvidia a ainsi enregistré 4,73 milliards de dollars de revenus, soit une augmentation impressionnante de 57% par rapport à la même période de l’année précédente, et bat par la même occasion les prédictions des analystes.

Le secteur des centres de données pour lesquels la firme construit des processeurs surpuissants a connu une nette hausse, générant 1,9 milliards de dollars (+162% par rapport à l’année dernière). Le domaine du jeu vidéo a, quant à lui, engendré 2,27 milliards de dollars, c’est-à-dire 37% de plus qu’en 2019. Ces chiffres s’expliquent notamment par la sortie de nouveau matériel, à l’image des cartes graphiques GeForce RTX 3000 pour PC, mais également par la demande qui a largement augmenté à cause de la pandémie de Covid-19. Nvidia continue donc sur sa lancée, puisque ses revenus ont augmenté de 39% lors du premier trimestre, boostés par les mesures de confinement.

La firme a toutefois signé des baisses dans les secteurs de la visualisation professionnelle et de la vente automobile, sans que cela n’influe réellement son chiffre d’affaires.

Le meilleur reste à venir ?

Les acquisitions réalisées par Nvidia l’ont aidé à réaliser ces résultats. Le rachat de Mellanox au mois de mars a ainsi contribué à 13% des revenus totaux de l’entreprise pour ce Q3. En outre, Nvidia est actuellement en discussion avec des régulateurs pour acquérir ARM, société britannique dont les processeurs alimentent de très nombreux appareils populaires. Ce rachat est voué à changer le visage de l’industrie puisqu’ARM est l’un des plus grands rivaux de Nvidia. D’ailleurs, la branche chinoise d’ARM bloque l’acquisition.

Selon Huang, l’entreprise va continuer de gagner en popularité, notamment grâce à son savoir-faire dans le domaine de l’IA : « Nous continuons à relever la barre avec Nvidia AI. Notre plateforme de calcul A100 est en pleine expansion, les principales sociétés de cloud computing la déployant dans le monde entier. Nous avons balayé le benchmark d’inférence de l’industrie de l’IA, et nos clients mettent en production certains des services d’IA les plus populaires au monde, propulsés par la technologie Nvidia ». Ainsi, le PDG prévoit une année 2021 « fantastique », ainsi qu’un dernier trimestre 2020 encore plus prolifique que le troisième.