Niantic, entreprise américaine derrière les jeux mobiles Pokémon Go et Harry Potter: Wizards Unite, souhaite développer davantage sa plateforme de réalité augmentée (AR) en créant une carte du monde intelligente. Par ce biais, elle souhaite se distinguer de ses rivaux dans ce domaine en pleine évolution.

Quatre ans après la sortie de Pokémon Go, Niantic continue de bénéficier du succès planétaire de son titre. Pour rappel, ce dernier a atteint le milliard de téléchargements en 2019, et a enregistré sa meilleure année en 2020 malgré les mesures de confinement décidées pour contrer la propagation du coronavirus. TechCrunch note ainsi que le jeu a généré plus d’un milliard de dollars de revenus depuis le début du mois de janvier. À l’instar de Harry Potter: Wizards Unite, Pokémon Go est basé sur une carte du monde en réalité augmentée, figure de proue de son incroyable popularité.

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions que Niantic avait ajouté de nouvelles missions de cartographie en réalité augmentée dans Pokémon Go. Désormais, les joueurs peuvent scanner des éléments du monde réel et obtenir des récompenses. Le but : exploiter ces données visuelles pour renforcer les modèles AR et, par la même occasion, améliorer l’expérience des utilisateurs. Cette fonctionnalité a été rendue possible par le rachat de la startup 6D.ai par Niantic au mois d’avril dernier. Spécialisée dans la cartographie 3D, la société travaillait en effet à l’élaboration d’un logiciel de cartographie en réalité augmentée tournant sur le cloud, avec Airbnb notamment.

« Nous avons finalement cette vision que pour une expérience d’AR, tout doit être réuni pour qu’elle soit vraiment magique », a déclaré Joel Hesch, directeur de l’ingénierie chez Niantic. « Vous voulez des informations précises sur l’emplacement afin de pouvoir voir le contenu au bon endroit et vivre des expériences avec d’autres personnes se trouvant au même endroit. Vous voulez des informations géométriques pour des choses comme l’occlusion ou les interactions physiques. Et vous voulez savoir ce que les choses signifient d’un point de vue sémantique afin que vos personnages puissent interagir avec le monde de manière intelligible », a-t-il continué.

Ainsi, l’entreprise souhaite construire une carte du monde en 3D actualisée en temps réel. À travers cette approche, Niantic espère que les développeurs tiers pourront profiter de sa plateforme et être en mesure de concurrencer des géants de la tech comme Apple, Google ou encore Snapchat. Les usages et l’évolution de la réalité augmentée nous réserve, certainement, encore bien des surprises.