Virginia Rometty, l’ancienne présidente exécutive d'IBM, prédit que le télétravail demeurera, et ce, même après l’apparition d’un vaccin contre la Covid-19. Selon elle, le vaccin “nous permet de revenir à une nouvelle normalité”, mais un “certain nombre de ces choses dans la manière hybride de travailler resteront, et l’accélération numérique continuera parce que les gens ont maintenant vu ce qui est possible”.

“Je ne pense pas que ces tendances technologiques vont s’inverser d'elles-mêmes”, a déclaré Virginia Rometty, à CNBC lors de la conférence East Tech West. Selon elle, même si le fabricant de médicaments, Pfizer, a peut-être trouvé la solution miracle, le modèle de fonctionnement actuel avec la mise en place accrue du télétravail restera inchangé, bien que les actions de Zoom et de Netflix aient fortement chuté après l’annonce de la fiabilité à 90% du vaccin.

Alors que la moitié du globe s’est confinée ces derniers mois, nombreux sont les pays qui ont dû faire preuve d’innovation et d’adaptation. Que ce soit pour les enseignants, les médecins, les étudiants ou les parents, ils ont rapidement été contraints à se familiariser au numérique. Par exemple, les cours en ligne et les téléconsultations sont devenus presque banals en l’espace de quelques mois.

IBM a annoncé en octobre dernier la scission de son entreprise en deux, afin de se tourner plus largement vers le cloud computing pour notamment compenser la baisse de ventes de logiciels. De plus, l’entreprise américaine a aussi affirmé, le 5 novembre dernier, se lancer sur le marché de la 5G.
L’innovation dans le domaine de la technologie a permis cette transition assez simple vers le télétravail. Depuis deux décennies, l’arrivée de nouvelles technologies s’est faite à une vitesse grand V, et le télétravail a pris de plus en plus d’ampleur. C’est le cas aux États-Unis avec une augmentation de 173% du télétravail entre 2005 et 2018.

Alors que le télétravail prend de plus en plus une place importante dans nos vies, des économistes de l’importante banque allemande, Deutsche Bank, ont fait la proposition d’instaurer une taxe télétravail, dans le but de soutenir les personnes les plus précaires.