Single Day, journée des célibataires, 11.11, peu importe le nom que l’on donne à cet événement organisé tous les ans le 11 novembre par Alibaba et JD.com, c’est à chaque un nouveau record de ventes. Une preuve ultime de l’excellente santé du e-commerce. Cette année, Alibaba explose une nouvelle fois son record de l’année précédente en réalisant 62,58 milliards d’euros de ventes

Un événement bien plus fort que le Black Friday

L’année dernière, le Single Day 2019 était déjà un record pour Alibaba. Le géant du e-commerce chinois réalisait 34,7 milliards d’euros de ventes. En 2020, Alibaba a quasiment fait doubler ce record. C’est hallucinant. Dans le détail, nous retrouvons 474 marques au-dessus de la barre des 13 millions d’euros de chiffre d’affaires sur ce Single Day 2020. Depuis 2009, date du lancement de cet événement, chaque année est un nouveau record. Des chiffres largement supérieurs à ceux du Black Friday ou du Cyber Monday d’Amazon.

Comme l’explique Alibaba : « si certains avaient encore des doutes persistants sur la santé du secteur de la vente en ligne en Chine… ». Un événement chinois majeur, qui ne profite pas qu’aux entreprises chinoises, il est important de le rappeler. Cette année par exemple, les marques américaines ont généré 14% des revenus du Single Day.

Selon JD.com : « la Chine connaît depuis des mois une faible transmission du virus, ce qui a permis d’éviter un manque de fluidité au niveau de la livraison durant cette période ». Alibaba et JD.com ont mis sur pied une véritable logistique pour permettre la bonne livraison des colis avec 20 000 points de collecte dans 150 villes du pays.

583 000 commandes par seconde

Parmi les marques qui ont dépassé les 13 millions de ventes sur cette journée, nous retrouvons Huawei, L’Oréal, Apple, Lancôme, Nike ou encore Adidas. Plus de 200 marques de luxe ont répondu à l’appel, c’est aussi un record et Alibaba s’en félicite : « les marques de luxe voient de plus en plus les avantages de travailler avec la plateforme de luxe en ligne d’Alibaba, qui leur permet de conserver leur propre apparence, leur style et leur cachet, tout en atteignant une nouvelle clientèle en ligne ».

Si les résultats sont si excellents cette année, c’est qu’il y a une raison. Ce Single Day se déroulait en deux temps : la fenêtre du 11 novembre et celle du 1er au 3 novembre. Un total de quatre jours de vente qui a permis à Alibaba et JD.com de toucher beaucoup plus de clients que les années précédentes. Si on regarde les chiffres de plus près, on s’aperçoit qu’il y a eu un flux de commandes monstrueux : 583 000 commandes traitées chaque seconde par l’infrastructure cloud d’Alibaba.

C’est l’une des satisfactions de l’entreprise chinoise. Son infrastructure cloud, dont la croissance dépasse celle d’Amazon et de Microsoft, est un petit peu le héros de cet événement. Un « héros méconnu qui permet au Single Day de progresser encore et encore » comme l’explique le géant du e-commerce. Entre la première édition de 2009 et cette édition 2020, les capacités de cette infrastructure a augmenté de 1 400 fois. On sent bien qu’on a changé d’époque et cela n’est pas prêt de s’arrêter quand on voit à quel point les infrastructures cloud continuent leur croissance.