Walmart vient d’annoncer un énième partenariat pour étudier de nouvelles manières de livrer ses produits. L’entreprise élue s’appelle Cruise, elle est spécialisée dans les véhicules électriques autonomes et son QG est basé à San Francisco.

Un test dès le début de 2021

Après avoir lancé la livraison de courses en 2 heures maximum au mois d’avril, qui est désormais étendue à plus de 2 800 magasins aux États-Unis, Walmart continue ses efforts pour innover dans le domaine de la livraison de biens. Dans un communiqué, le géant du retail a annoncé qu’il allait effectuer un nouveau test à Scottsdale, une banlieue de Phoenix dans l’État de l’Arizona :

« Dans le cadre de ce projet pilote, qui débutera au début de l’année prochaine, les clients pourront passer commande auprès de leur magasin local et se faire livrer sans contact par l’intermédiaire d’une des voitures autopropulsées entièrement électriques de Cruise. La technologie qui a le potentiel non seulement d’économiser du temps et de l’argent aux clients mais aussi d’aider la planète est une technologie que nous voulons mieux connaître ».

En effet, Cruise est « la seule entreprise automobile à exploiter une flotte entière de véhicules entièrement électriques alimentés par une énergie 100% renouvelable », explique Walmart. Cette collaboration est donc idéale pour que la firme puisse parvenir à son objectif zéro émission d’ici à 2040. Lors de la phase de test, un opérateur sera toujours derrière le volant en tant que gage de sécurité.

De nombreux partenariats

Walmart enchaîne les partenariats dans le secteur de la livraison. Elle a ainsi signé une collaboration avec Zipline pour la livraison par drone de produits médicaux, avec Nero pour délivrer des produits via véhicules autonomes à Houston, avec Udelv, une autre firme spécialisée dans le développement de voitures sans chauffeurs, ou encore avec Ford.

Cruise, de son côté, est une filiale de General Motors fondée en 2013. Elle a accéléré ses livraisons dans la région de San Francisco alors que la pandémie de Covid-19 a frappé le monde, en délivrant notamment des repas à des œuvres caritatives pour les plus démunis. En outre, l’entreprise connaît bien Scottsdale, où elle détient une flotte de véhicules électriques Chevy Bolt. Elle y teste sa technologie depuis 2016 au moins.