Twitter lance son format de stories, Fleets, au Japon. Cela pourrait bel et bien signifier qu’un déploiement plus global est en préparation.

Deuxième marché de Twitter

Fleets a d’ores et déjà été lancé dans plusieurs pays : le Brésil, l’Inde, l’Italie et la Corée du Sud. Malgré de bons retours, notamment émanant du pays sud-américain, cela faisait quelque temps que Twitter n’avait pas donné de nouvelles de sa fonctionnalité. Cela est probablement dû aux élections américaines, le réseau social est en effet sur le pied de guerre depuis plusieurs mois en tentant d’éviter tout débordement ou la propagation de fausses informations sur sa plateforme.

C’est donc logiquement sur son compte japonais que Twitter a sobrement annoncé la nouvelle : « Une nouvelle façon de parler sur Twitter est maintenant disponible ». Le choix du Pays du Soleil Levant est loin d’être anodin pour le réseau social : il s’agit de son deuxième marché le plus important après les États-Unis. Twitter y compte ainsi 51 millions d’utilisateurs. Cela laisse présager un lancement outre-Atlantique puis dans le reste du monde.

Les réseaux sociaux se ressemblent de plus en plus

Twitter est l’un des derniers réseaux sociaux majeurs à implémenter le format story dans sa plateforme. Premièrement introduit par Snapchat, il a depuis été repris sur Instagram, Facebook, YouTube et même plus récemment sur LinkedIn, la plateforme destinée à se constituer un réseau professionnel.

Twitter a toutefois voulu inséminer son ADN dans sa fonctionnalité : les Fleets mettent en avant le conversationnel. Les utilisateurs de l’application sont invités à partager leurs pensées avec des images pour accompagner leurs textes. Les abonnés peuvent par la suite répondre par message privé, ce qui est encourageant pour ceux qui sont réticents à donner leur avis en public. On retrouve bien évidemment les éléments classiques des stories : format vertical et suppression automatique au bout de 24 heures.

L’ajout de cette fonctionnalité prouve une chose : les plateformes digitales deviennent de plus en plus similaires, avec les éléments qui les rendent uniques de plus en plus placés en arrière-plan. Le succès incroyablement fulgurant de TikTok en est aussi la preuve, avec des concurrents lançant de nouveaux outils similaires pour venir titiller l’application et attirer des utilisateurs, à l’image d’Instagram et YouTube, qui ont respectivement déployé Reels et Shorts.