Il y a quelques semaines seulement, IBM annonçait se scinder en deux, afin de miser, en partie, sur le cloud. Aujourd’hui déjà, l’entreprise confirme son ambition en se lançant sur le marché de la 5G, grâce à une plateforme cloud dédiée aux opérateurs de télécoms souhaitant déployer la 5G. Ainsi, avec “IBM Cloud for Telecommunications”, l’entreprise vient se positionner aux côtés de géants du marché tels que Amazon ou encore Microsoft.

Un outil indispensable aux opérateurs télécoms ?

Le 5 novembre, IBM a annoncé son nouveau projet qui n’est autre qu’une plateforme cloud destinée aux opérateurs télécoms déployant la 5G. Ces derniers vont en avoir une grande utilité puisque de manière générale, les entreprises s’orientent, de plus en plus, vers le cloud et la virtualisation des réseaux, à l’image de Rakuten. Ils préfèrent donc ces outils à la construction de data center. IBM a bien compris cela et leur a donc proposé “IBM Cloud for Telecommunications”.

Dans son communiqué, l’entreprise américaine détaille “Les écosystèmes sont essentiels pour conduire la transformation numérique des clients, leur permettant d’évoluer et d’innover grâce à des partenariats qui combinent la meilleure technologie de sa catégorie et une expertise approfondie du secteur”. IBM précise par ailleurs que déjà, plus de 35 partenaires se sont engagés à rejoindre son écosystème. Ce dernier, nommé IBM Cloud for Telecommunication, repose sur IBM Cloud Satellite, en version bêta à cette heure. Il tire aussi parti de Red Hat OpenShift.

IBM peut compter sur ses différents partenaires

Comme précisé, IBM a d’ores et déjà convaincu plus de 35 partenaires. Tous sont issus de milieux et domaines différents, parmi lesquels des fournisseurs d’équipement de réseau, des éditeurs de logiciels indépendants, des fournisseurs de logiciels, mais aussi des partenaires matériels. Concrètement, on retrouve dans la liste des partenaires des acteurs tels que Samsung, Nokia, Altiostar, Adva, Juniper, Dell, Thales, ou encore Nuance.

Un tel éventail de partenaires va permettre à IBM d’exploiter la puissance de sa plateforme afin de penser, proposer et déployer de nouvelles offres, en comptant notamment sur l’aide des différents partenaires.

Finalement, IBM rejoint ainsi Amazon et Microsoft, leaders du marché du cloud d’infrastructure, et plus particulièrement Microsoft, qui a aussi lancé sa plateforme Anthos dédiée aux télécoms récemment, après s’être offert Affirmed Networks.