Alors que la Chine a été l’un des premiers pays à expérimenter la technologie 5G dans le monde, les premières études montrent que les consommateurs ne sont pas réellement satisfaits. Dans le South China Morning Post, on peut lire qu’ils soulèvent deux points frustrants : la couverture du réseau et le prix des smartphones compatibles avec cette technologie.

La couverture du réseau 5G est trop faible

Les chinois sont nombreux à déplorer la mauvaise couverture du réseau en fonction de la zone géographique où ils se trouvent. Kelvin Li, un banquier basé à Pékin explique que : « en tant que banquier, j’utilise régulièrement mon smartphone pour envoyer des messages, des e-mails ou passer des appels vidéo en voyage d’affaire. Je constate que le réseau est très irrégulier lors de mes déplacements. Mon opérateur m’a dit que la 5G offrirait des vitesses de transmission de données fiables et rapides, et c’est important pour moi. Jusqu’à présent, je ne ressens aucune amélioration du service de données ».

C’est le ressenti général en Chine actuellement. La 5G est bien disponible mais elle n’est pas réellement utile. Cette technologie vantée par les opérateurs comme étant une petite révolution pour les consommateurs, avec la possibilité de télécharger un film en HD intégrale en quelques secondes, ou encore l’amélioration de la conduite autonome. Nous en sommes vraisemblablement encore loin. Une récente étude menée à Guangzhou, a montré que 75% des consommateurs chinois n’ayant pas la 5G n’éprouvaient pas le besoin d’acheter un smartphone compatible.

160 millions d’appareils connectés en 5G en un an

30% des chinois interrogés estiment repousser cet achat car ils estiment que le prix des smartphones serait trop élevé. 44% jugent le prix des forfaits trop élevé. C’est le cas de Zeng Ke, un professionnel de la finance à Shenzhen, qui déclare qu’il ne payera pas 61 yuans supplémentaires chaque mois (presque 8 euros) pour passer à un forfait 5G avec une mauvaise couverture de réseau. Il précise que : « j’ai l’impression que les opérateurs transfèrent le coût élevé de la mise en place de la 5G à des utilisateurs moyens comme moi. Un forfait 5G coûteux avec 60 Go de données et 700 minutes d’appels par mois serait du gaspillage, je n’en ai pas besoin ».

La Chine a voulu à tout prix devenir le premier pays à développer cette technologie, pour être devant les États-Unis. Pourtant aujourd’hui, le problème n’est plus la technologie en elle-même, c’est la volonté des consommateurs d’y souscrire. Les trois plus grands opérateurs de télécommunications du pays, China Unicom, China Telecom et China Mobile, ont officiellement lancé la 5G le 1er novembre 2019. Ils s’attendaient certainement à un taux de satisfaction tout autre. En un an, 160 millions d’appareils se sont déjà connectés aux réseaux 5G en Chine. Une petite fraction sur un marché de 1,2 milliard d’utilisateurs de la 4G.