Après avoir étoffé sa flotte, en juin 2020, avec une douzaine d’avions, afin de répondre à la hausse des livraisons engendrée par la pandémie, Amazon Prime Air lance un nouveau projet en Allemagne. Le 5 novembre 2020, dans un billet de blog, l’entreprise de Jeff Bezos a annoncé le lancement d’une plateforme de correspondance aéroportuaire, à l’aéroport de Leipzig - Halle.

En augmentant ses capacités, Amazon continue de garantir des temps de livraison record, en Allemagne, mais aussi, de manière plus générale, sur le vieux continent. Aujourd’hui, deux vols quotidiens sont effectués. Les premiers à en profiter sont les membres d’Amazon Prime, qui bénéficient de plus d’options de livraisons, et surtout à des prix plus bas, selon la déclaration d’Amazon. « Notre objectif est de nous assurer que nous sommes en mesure de répondre aux besoins changeants des clients pendant cette période difficile, mais aussi après », certifie Dietmar Jüngling, l'ancien directeur général du centre de Leipzig.

L’infrastructure s’étend sur 20 000 m², et accueillera deux Boeing 737-800, loués à GECAS, filiale de General Electric, et exploités par l’irlandais ASL Airlines. Le recours par Amazon à des sous-traitants dans le secteur de l’aviation ne constitue pas une particularité allemande. Ce nouveau hub créera 200 emplois, dans une ville où Amazon fait déjà travailler 1 500 personnes dans son centre de distribution de 75 000 m², ce qui équivaut à 11 terrains de football.

Depuis le début de la pandémie, Amazon a livré en Europe 29 millions de masques, 100 000 thermomètres et 3 millions de paires de gants. Alors que la France s’inquiète du sort de ses libraires, Amazon tire profit de la deuxième vague de Covid-19 pour étendre son empire.

Après avoir acheté 15 avions l'année dernière, avec ce nouveau hub, Amazon Prime Air compte désormais 70 avions. À titre de comparaison, la flotte d’Air France, avions de fret et commerciaux confondus, s’élève à 302 appareils. L’entreprise de Jeff Bezos possède des plateformes dans des aéroports au Texas, en Floride et sur l’île de Porto Rico. Après avoir obtenu le feu vert de la FAA pour déployer un service de livraison par drone, les ambitions d’Amazon Prime Air pour 2021 concernent la création de deux nouveaux hubs en Californie à l’aéroport de San Bernardino, et dans le Kentucky à celui de Cincinnati, qui sont tous deux des aires d’embarquement internationales.