Au troisième trimestre 2020, le marché des infrastructures Cloud a continué sa croissance à un rythme soutenu : ses revenus ont augmenté de 33% par rapport à l’année précédente, pour atteindre les 33 milliards de dollars. Sans surprise, le secteur reste dominé par les trois géants que sont Amazon, Microsoft et Google, apprend-on dans un rapport publié par Synergy Research.

Amazon reste leader sur les infrastructures Cloud, Microsoft et Google suivent

Sans surprise (et comme à l’accoutumée), c’est Amazon qui reste en tête du marché des infrastructures Cloud avec 11,6 milliards de dollars de recettes enregistrées, contre 10,8 milliards au trimestre précédent. Plus impressionnant encore, par rapport à la même période en 2019, c’est une hausse colossale de 29%. Le géant appartenant à Jeff Bezos conserve ainsi 33% des parts de marché.

De son côté, Microsoft voit les revenus d’Azure augmenter de 48% d’une année sur l’autre pour atteindre les 5,9 milliards de dollars. Au trimestre précédent, la firme de Mountain View enregistrait 5,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Google ferme le podium avec 3,4 milliards de dollars de revenus annoncés, tous services de cloud computing confondus (G suite y compris). En réalité, et selon le rapport de Synergy, ce résultat devrait être relativement vu à la baisse pour atteindre les 2,98 milliards de dollars, soit 9% de parts de marché. Pour rappel, au trimestre précédent, Google enregistrait 2,7 milliards de dollars de recettes.

Enfin, Alibaba et IBM se disputent la quatrième place avec des revenus similaires : 1,65 milliard de dollars chacun, soit 5% de parts de marché.

La COVID-19 accélère considérablement la croissance du secteur

Sous l’effet de la crise sanitaire, de nombreuses entreprises se sont tournées vers le marché des infrastructures Cloud. Le secteur a ainsi connu une croissance accélérée, allant bien au-delà des estimations avancées par les spécialistes.

John Dinsdale, analyste en chef de Synergy, explique et conclu : « Si nous nous attendions à une forte croissance continue du marché, l’ampleur de celle-ci au troisième trimestre a été quelque peu surprenante. Les revenus totaux ont augmenté de 2,5 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent, faisant ainsi grimper le taux de croissance en glissement annuel, ce qui un inhabituel pour un marché aussi vaste. Il est tout à fait clair que la COVID-19 a donné une impulsion supplémentaire à un marché qui se développait déjà rapidement ».