Après une belle semaine à parler innovation et technologie dans le monde de la fintech, avec notamment le dispositif mis en place par Mastercard pour accompagner des startups dans leur développement, il est de se projeter. Comme l’explique Alexandra Zana, il y a deux grandes tendances qui se dessinent sur le marché de la fintech : “la première c’est le passage d’une expérience utilisateur optimisée avec l’apparition d’acteurs tels que N26 ou Revolut qui ont su proposer une expérience totalement digitalisée au mass market, vers une véritable disruption des marchés de niche”.

Une tendance aux marchés de niche

Nous l’avons vu tout au long de la semaine, les startups de la fintech se spécialisent et souhaitent apporter des solutions précises sur des marchés de niche : Betterway offre une carte de paiement dédiée à la mobilité des salariés pour aider les entreprises à mettre en place le forfait mobilité durable. HandSome est une solution bancaire pensée pour les personnes en situation de handicap. Tandis que Shine travaille au quotidien à simplifier la vie des professionnels pour que les démarches administratives ne soient plus un frein à la création d’entreprise.

Cette nouvelle tendance avancée par Alexandra Zana se confirme donc d’ores et déjà dans la réalité du marché. Les différentes solutions dont on parle ici sont bien le reflet du besoin des utilisateurs qui manifestent leur envie de profiter d’offres plus inclusives ou plus respectueuses de l’environnement. C’est une réalité sur de nombreux marchés et c’est aussi le cas sur celui des paiements. Le consommateur de 2020 cherche l’offre qui répondra le mieux à l’ensemble de ses critères.

Une fusion de l’acceptation et de l’émission des cartes

La seconde tendance détectée par la vice-présidente de Mastercard à la tête du développement en France est “l’acceptation” avec l’apparition de paytech et de retailtech. Certaines entreprises apparaissent et permettent d’enrichir l’expérience de paiement en proposant des options de paiement en plusieurs fois par exemple. Selon Alexandra Zana, les deux mondes de l’acceptation et de l’émission des cartes se rejoignent aujourd’hui pour offrir une expérience de paiement unifiée et enrichie.

Le marché de la fintech continue d’être en très bonne santé selon la responsable de Mastercard, malgré la pandémie de Covid-19. La digitalisation de notre quotidien s’est accélérée et les startups de la fintech ont profité de cette tendance. Alexandra Zana a constaté une explosion des transactions sur le web. Les entreprises qui proposent des services de paiement en e-commerce profitent logiquement de cette tendance. Mastercard compte justement poursuivre son engagement auprès des startups en continuant à adapter ses solutions et ses processus pour permettre plus de rapidité dans la mise en marché des fintechs.