Un peu plus d’un an après Lisa Su, dirigeante émérite d’AMD, une autre femme du monde de la Tech attire l’attention du magazine américain Fortune : Kelly Zhang. L’intéressée intègre cette semaine le top 50 des femmes les plus influentes du monde des affaires en dehors des États-Unis. Si son nom ne vous dit rien, c’est peut-être parce que l’intéressée est surtout connue pour son action en Chine. À la tête de la branche nationale du géant ByteDance, Kelly Zhang intègre cette semaine le classement du magazine en s’y installant directement à la 45ème place. Cette ascension dans les Charts du bimensuel économique est notamment due au succès écrasant de TikTok, filiale de ByteDance, à l’international.

Kelly Zhang, la femme qui tient les rênes de ByteDance China

Nommée CEO de ByteDance China en mars 2020, en compagnie de Lidong Zhang (bombardé pour sa part Président du conseil d’administration), Kelly Zhang s’est donc vu confier les clés du gros camion qu’est ByteDance, tout particulièrement en Chine où la compagnie occupe une place prépondérante. Ce nouveau poste lui aura permis en quelques mois d’apparaître sur les radars de Fortune, en tant que personnalité de premier ordre.

En Chine, Kelly Zhang est notamment chargée de superviser, comme le surnomme le quotidien South Morning China Post, le « produit star » de ByteDance : Douyin, la version sino-chinoise de TikTok. La femme d’affaire a aussi à sa charge le développement de l’agrégateur de News Toutiao, mais également de Toutiao Search (moteur de recherche de ByteDance).

Comme le rappelle le SMCP, Kelly Zhang, née dans les années 80, compte parmi les plus jeunes dirigeantes à intégrer le classement de Fortune. Un classement dominé du reste par d’autres femmes d’affaires chinoises , comme Jessica Tan (co-CEO de la holding et compagnie d’assurance chinoise Ping An Group), ou encore Dong Mingzhu (Présidente du C.A. de Gree Electric Appliances, géant chinois de l’électroménager et du climatiseur).