Alors qu’en Inde, Amazon s’est lancé, depuis plusieurs mois, dans la livraison de nourriture, et s’est aussi associé à des milliers de magasins de quartier, nul doute que ses efforts vont finir par payer. D’ici 5 ans, il est estimé que l’Inde représentera 20% de la croissance d’Amazon. Jusqu’alors, l’Inde reste pourtant un petit contributeur du chiffre d’affaires du géant américain.

L’Inde, bientôt un moteur de croissance d’Amazon ?

Dimanche, Amazon a remporté une première victoire, avec la suspension temporaire d’un accord de vente convenu entre les deux grands détaillants indiens que sont Futur Retail et Reliance Industries. Suite à l’annonce de la vente de ses activités à Reliance, Future Retail, filiale de Future Groupe, avait été accusée, par Amazon, d’avoir violé des éléments contractuels qu’elle avait acceptés dans un accord signé avec le géant.

Cette vente devait déranger le géant américain, dans la mesure où Reliance a largement progressé et est de plus en plus présent sur le marché du e-commerce en Inde, même si celui-ci reste pour l’heure dominé par Flipkart qui n’est autre que la propriété d’Amazon et de Walmart. Ce dernier n’a d’ailleurs pas reçu les autorisations du gouvernement pour se lancer dans la livraison de nourriture, contrairement à Amazon, visiblement plus important économiquement.

Selon l’investisseur Gene Munster, d’ici 5 ans, Amazon devrait être bien plus présent en Inde, grâce à des milliards de dollars investis sur ces territoires. L’Inde représenterait alors 20% de la croissance du site de e-commerce. Comme l’a précisé Gene Munster, “Quand vous pensez à Amazon et son profil de croissance, vous voyez qu’il y a une croissance fulgurante ces 6 derniers mois. Mais quand vous pensez à un profil de croissance normalisé, vous voyez que l’impact de l’Inde pourrait représenter 15 à 20% de la croissance du géant au cours des cinq prochaines années”.

6 milliards de dollars investis depuis le début de l’année en Inde

Depuis le début de l’année 2020, Amazon a investi pas moins de 6 milliards de dollars en Inde. Près d’un milliard de dollars ont notamment permis d’aider les petites entreprises du territoire. D’ici 2025, Amazon compte bien intensifier ses efforts et espère notamment atteindre un export de produits fabriqués en Inde, à hauteur de 10 milliards de dollars.

Pour atteindre cet objectif, il faudra cependant se plier aux enquêtes antitrust en guise d’obstacles réglementaires. De plus, le combat débuté face à Reliance et Future Group semble loin d’être gagné. Reliance a, en effet, annoncé son intention de faire valoir ses droits, afin de finaliser la transaction débutée avec Future Group.