Jusqu’à présent, les entreprises financent 50% du coût de transport de leurs salariés, notamment la carte Navigo ou l’équivalent en régions. Betterway veut permettre aux entreprises de financer aussi, ou en complément, les moyens de mobilité considérés comme “durables”. Concrètement, Betterway offre la possibilité aux entreprises de participer au transport de leurs salariés en vélo, trottinette électrique, covoiturage, scooter électrique. Une petite révolution se prépare avec cette carte de paiement qui fonctionne comme un ticket restaurant, mais pour la mobilité.

Une carte de paiement destinée à la mobilité durable

Cette solution de financement permet à l’employé de disposer d’une carte de paiement sur laquelle l’entreprise a préalablement mis de l’argent. Cette carte est valable sur l’ensemble des acteurs de la mobilité durable sur le territoire. À la fin du mois, les entreprises reçoivent les justificatifs de façon à pouvoir les inclure dans la paie ou les présenter à l’URSSAF. Mastercard permet à Betterway de bénéficier d’une présence locale et internationale pour se projeter en Europe et dans le reste du monde.

Selon Denis Saada, fondateur de Betterway : “c’est un accompagnement financier, commercial, marketing, communication, technologique, etc. Mastercard nous offre une visibilité à 360 degrés et c’est très plaisant”. Le sujet de la mobilité intéresse beaucoup Mastercard. Betterway occupe une place importante dans le monde de la fintech sur ce secteur de la mobilité en France et cet accompagnement était une évidence selon Denis Saada.

La mobilité durable est-elle la révolution du 21e siècle ?

La mobilité durable va être un ingrédient essentiel de la relance économique. On voit l’émergence d’une filière mobilité depuis quelques années. C’est intéressant de voir qu’une telle filière est en pleine croissance dans un monde où on parle plutôt de récession actuellement. Le fondateur de Betterway pense que la mobilité sera au cœur des prochaines années. La tendance du télétravail pousse précisément dans ce sens.

La mobilité à la carte tend à se démocratiser. Choisir son moyen de transport en fonction de la météo ou de son humeur. Nous entrons dans une ère post voiture individuelle selon Denis Saada et les nouvelles mobilités sont la révolution du 21e siècle.