Apple serait actuellement en train de développer son propre moteur de recherche pour ne plus avoir à dépendre de Google, rapporte le Financial Times. Un projet qui ne serait pas nouveau, mais qui se verrait néanmoins grandement accéléré en raison des récentes poursuites judiciaires lancées par le gouvernement américain à l’encontre du géant de Mountain View.

Le procès à l’encontre de Google motive Apple à prendre son indépendance

Ce n’est plus un secret : depuis plusieurs années maintenant, Google paye entre 8 et 12 milliards de dollars par an à Apple pour que son moteur de recherche soit installé par défaut sur Safari. Un accord qui a soulevé d’importantes interrogations antitrust puisqu’il empêche le développement des services concurrents similaires. À tel point d’ailleurs, qu’il sera au coeur du procès mené par les États-Unis à l’encontre du géant de Mountain View et qu’il risque, de ce fait, de se voir invalidé par la justice. Pour Apple, il est donc plus urgent que jamais de garantir son indépendance et d’établir un plan B.

iOS 14 laisse entrevoir les prémices d’un moteur de recherche propre à Apple

Selon les informations du Financial Times, non seulement ce plan B aurait été trouvé, mais il serait aussi actuellement en pleine phase de développement accélérée : il s’agit d’un moteur de recherche propre à Apple. Sur la dernière mise à jour d’iOS 14, certains signes de ce nouveau service ont d’ailleurs déjà été trouvés, notamment avec l’arrivée d’une fonctionnalité de recherche directement gérée par la marque à la pomme.

Celle-ci se trouve au niveau de la fenêtre de recherche à laquelle vous pouvez accéder en glissant votre doigt vers la droite depuis la page d’accueil d’un iPhone. Les suggestions que vous y verrez apparaître, ainsi que celles de la saisie semi-automatiques, sont entièrement générées par Apple, sans passer par le service de Google. Le BDM souligne également que votre « iPhone peut (…) vous rediriger automatiquement vers un site web lorsque vous effectuez une requête depuis l’écran d’accueil, sans que les technologies Google soient utilisées ».

L’Applebot accélère son activité

Au-delà de ces indices trouvés sur iOS 14, rappelons qu’Apple possède déjà un robot d’exploration du Web permettant d’indexer les pages disponibles sur Internet pour que les utilisateurs puissent les retrouver à travers leurs requêtes. Il s’agit de l’Applebot, qui est actuellement majoritairement utilisé pour les demandes sur Siri.

En le développant à plus grande échelle, la marque à la pomme pourrait tout à fait s’en servir comme base à la création de son propre moteur de recherche, et c’est d’ailleurs ce qui semble être en train de se passer. Interrogés par le Financial Times, des experts en marketing ont admis avoir constaté une hausse de l’activité de l’Applebot. Plus encore, la firme de Cupertino multiplierait dernièrement les offres d’emploi afin de trouver des ingénieurs experts dans ce domaine. Notons également qu’en 2018, John Giannandrea a rejoint les rangs d’Apple, après avoir servi pendant huit ans les intérêts du moteur de recherche de Google. Un atout majeur pour la firme de Tim Cook.

Si Apple n’a pas encore officiellement révélé ses plans concernant le développement de son propre moteur de recherche, l’ensemble de ces indices ne laisse que peu de place au doute. Pour Google, c’est évidemment un coup dur supplémentaire qui risque d’être difficile à encaisser.