La Coalition for App Fairness (CAF) est une organisation récemment formée qui milite en faveur d’une réglementation plus juste au sein de l’App Store et du Google Play Store. Elle remet notamment en cause la fameuse taxe des 30% appliquée par la firme à la pomme, et se bat contre des pratiques jugées comme inéquitables envers les développeurs. Un mois seulement après son lancement, la coalition double ses effectifs avec un total de 20 nouvelles entreprises ayant rejoint sa cause. Voilà qui ne va pas arranger les affaires d’Apple et de Google.

Coalition for App Fairness, une coalition pour lutter contre les pratiques de l’App Store et du Google Play

Au mois de septembre 2020, 13 grandes entreprises, dont Netflix, Match Group et Spotify, ont joint leurs efforts sous une même bannière, celle de la Coalition for App Fairness (ou « Coalition pour l’équité des applications” en français). Dès la naissance de l’organisation, l’objectif était clairement annoncé : lutter contre les pratiques jugées comme étant anti-concurrentielles, actuellement appliquées par Apple et Google au sein de leur magasin d’applications.

L’une des revendications majeures concerne les taxes appliquées par les magasins d’applications, et qui permettent notamment à la firme à la pomme de toucher une commission de 30% sur l’ensemble des achats effectués au sein des applications. C’est d’ailleurs cette fameuse taxe qui est le point de départ à la bataille entre Epic Games et Apple. Les membres de l’association estiment cette commission bien trop élevée, quand l’entreprise de Tim Cook assure qu’il s’agit d’un prix juste pour la qualité et la sécurité du service fourni. En outre, la CAF souhaite également que les développeurs aient le choix entre plusieurs magasins d’applications, et qu’ils aient accès à certaines informations techniques.

20 autres applications rejoignent le mouvement

Manifestement, les revendications de la Coalition for App Fairness ont trouvé de nombreuses oreilles attentives. Dans un communiqué de presse, l’organisation a dévoilé l’arrivée de 20 nouvelles entreprises au sein de ses rangs. Parmi elles, les applications Beonex, Breath Ball, Challenge App by Eristica, Cladwell, Down Dog Yoga, Gift Card Offerwall, Green Heart Games, Imagine BC, Passbase, Qobuz, QuackQuack, Qustodio, Safari Forever, Schibsted, Snappy Mob, SpanishDict, Sygic, Vertical Motion, YARXI et la Mobile Marketing Association.

Autant d’applications qui couvrent de larges domaines d’activité tels que les jeux, les outils de développement, la musique, la productivité, le sport, les finances, les voyages ou encore l’éducation. De la même façon, ces applications sont originaires des quatre coins du globe. La France, le Canada, l’Allemagne, l’Inde, l’Israël, la Malaisie, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Autriche, Australie, l’Espagne, le Singapour, la Slovaquie et la Norvège sont autant de pays qui sont désormais représentés au sein de la CAF.

De toute évidence, la Coalition for App Fairness est en train de prendre une dimension dangereuse pour Apple et Google. Une situation d’autant plus inquiétante pour les deux géants du web, qu’ils sont déjà dans le viseur de plusieurs autorités gouvernementales à travers le monde pour leurs pratiques anti-concurrentielles et qu’ils ont été soumis à une enquête massive de la part de la commission antitrust de la Chambre des Représentants aux États-Unis. Plus encore, Google est actuellement poursuivit par la justice américaine pour son abus de position dominante sur son moteur de recherche. Un procès qui s’annonce déjà comme étant le plus grand procès antitrust du XXIe siècle.