L’entreprise de Jeff Bezos lance un nouveau programme baptisé Amazon Shopper Panel, pour analyser les données des consommateurs en dehors de sa plateforme. À travers ce nouveau projet, Amazon cherche à comprendre comment les consommateurs achètent en dehors d’Amazon.com, afin d’améliorer sa propre plateforme.

Amazon Shopper Panel : analyser les données des consommateurs en dehors des magasins Amazon

Les participants à ce nouveau programme devront envoyer 10 reçus par mois concernant des achats effectués chez des commerçants ou e-commerçants autres qu’Amazon. Les initiateurs du programme Amazon Shopper Panel précisent qu’ils s’intéressent à tous types de données, y compris les achats dans des épiceries, dans des grands magasins, des pharmacies et des lieux de divertissement, comme les cinémas, ou les restaurants (s’ils sont ouverts).

Évidemment, les magasins Amazon, tels que Whole Foods, Amazon Go, Amazon Four Star et Amazon Books ne sont pas éligibles. L’idée derrière ce programme est de comprendre le comportement d’achat des consommateurs en dehors des plateformes et des magasins d’Amazon. Les participants pourront se rendre directement sur l’application mobile dédié : Amazon Shopper Panel sur iOS et Android pour envoyer des photos de leurs tickets ou les envoyer directement à l’adresse e-mail suivante : [email protected]

Amazon et les données…

Les consommateurs qui acceptent de jouer le jeu et de livrer leurs données à Amazon pourront gagner une récompense de 10 dollars par mois qui pourra être utilisée sur les plateformes d’Amazon cette fois-ci. Chaque mois et en fonction des enquêtes auxquelles ils répondront, les participants pourront également gagner d’autres récompenses. Ce programme n’est pour le moment ouvert qu’aux seuls consommateurs américains, uniquement sur invitation.

Les équipes d’Amazon Shopper Panel ont assuré que toutes les données sensibles, notamment celles liées à des ordonnances médicales seraient supprimées. En revanche, les informations personnelles des utilisateurs ne seront pas supprimées. Les données collectées devraient aider les annonceurs à mieux comprendre la relation entre leurs publicités et les achats de produits. Ce travail doit permettre au géant américain de faciliter l’écriture de modèles pour regrouper des groupes de clients susceptibles d’être intéressés par certains produits.

Le lancement de ce programme intervient alors qu’Amazon est accusée par l’Union européenne d’avoir utilisé des données de ses vendeurs tiers pour leur faire concurrence. Selon des sources du Wall Street Journal, certains cadres hauts placés d’Amazon seraient directement concernés dans cette affaire. La Commission européenne cherche à comprendre jusqu’où a pu aller l’entreprise. Si les faits sont avérés, Amazon risque gros. En interne, une enquête a également été lancée. Ces données auraient pu servir à Amazon pour fabriquer ses propres produits.