Annoncée lors du Snap Partner Summit 2020 qui s’est tenu au mois de juin dernier, la fonctionnalité de réalité augmentée Local Lenses de Snapchat vient de faire ses débuts dans la célèbre Carnaby Street de Londres.

Une expérience collaborative

Les personnes s’y promenant peuvent ainsi réaliser des graffitis virtuels sur la façade des immeubles de la rue piétonne, et se lancer dans de véritables concours pour recouvrir leur surface. Développé dans les locaux londoniens de l’équipe d’ingénieurs caméra de Snap, non loin de Carnaby Street, Local Lenses est un projet de réalité augmentée collaboratif permettant aux utilisateurs d’ajouter des éléments virtuels sur des endroits réels, tout cela au travers de l’application Snapchat. Sa première itération est logiquement baptisée City Painter. Les utilisateurs de Snapchat se trouvant à Londres peuvent situer le lieu de l'événement grâce à la Snap map.

Avant cet outil, l’équipe avait également mis au point Landmakers, une autre fonctionnalité de réalité augmentée non collaborative cette fois. Les passants pouvaient ainsi ajouter des filtres créés par des utilisateurs via Lens Studio sur des monuments connus, avec un résultat parfois impressionnant comme des arcs-en-ciel émanant de la tour Eiffel.

Un défi technique

Dans le cas de Carnaby Street toutefois, les ingénieurs ont dû reproduire l’intégralité de la rue. Contrairement aux monuments fixes de Landmakers, il s’agit d’une tâche très technique durant laquelle ils ont dû extraire des données visuelles depuis différentes sources, comme des photographies de la rue par des utilisateurs de l’application.

« Pour Local Lenses, nous utilisons des images de caméras à 360 degrés », explique Qi Pan, responsable de la recherche chez Snap à Londres au média Wired. « Quelqu'un peut simplement marcher dans la rue pour la cartographier, et la combiner avec toutes les photos publiques que nous pouvons avoir de la zone », continue-t-il.

La réalité augmentée au cœur de l’ADN de Snapchat

Si l’on se fie aux annonces de Snap lors de sa conférence virtuelle de 2020, Local Lenses n’en est qu’à ses balbutiements. Le réseau social concentre en effet son énergie sur le développement de la réalité augmentée pour de nombreux usages, technologie dont le potentiel est encore insoupçonné, estime la firme.

« Nous envisageons de faire de nouvelles choses qui ne pouvaient pas être faites auparavant, par exemple des visites de quartiers en réalité augmentée guidées par des personnes célèbres qui y vivaient, en laissant des notes, des photos et des vidéos à vos amis pour qu'ils les découvrent plus tard, ou en jouant à des jeux immersifs en réalité augmentée avec vos amis, modifiant l'espace numérique partagé. Nous arrivons aussi à Halloween, à l'avenir, nous pourrions imaginer une transformation totale de Carnaby Street pour la rendre effrayante », détaille Qi Pan.