Vous le constatez au quotidien, la perception de la voiture aussi bien dans les centres urbains que dans les périphéries et les zones rurales change. Elle évolue notamment sous l’impulsion des formules innovantes de financement en location longue durée (LOA, LLD, crédit-bail), dont la part de marché grandit sans cesse, et du numérique qui facilite la mise en place de nouvelles formes d’économie participative, avec pour le secteur de la location automobile courte durée, l’autopartage et ses différentes variantes.

À l’instar d’autres secteurs d’activité qui ont vu leur équilibre remis en cause par l’intervention de nouveaux acteurs, pour la location de logement entre particuliers par exemple, le secteur de la location courte durée de voiture se réinvente.

Dans la même catégorie

Organisation du marché de la location de voiture courte durée

Le marché de la location de voiture courte durée fait intervenir des acteurs historiques très présents sur l’ensemble du territoire et de nouveaux entrants. Les premiers consistent en un réseau d’agences et de franchises, des concessionnaires automobiles et des enseignes de la grande distribution, fortes d’une logistique solide et qui veulent se diversifier en proposant des tarifs compétitifs. Les derniers arrivés proposent des formules d’autopartage en libre-service et de location de voiture particulier.

Les nouvelles technologies ont trouvé un nouveau terrain de jeu avec l’autopartage et la location entre particuliers. En mettant en place des plateformes intelligentes, en déployant des services sur mesure et en dématérialisant les procédures, des acteurs innovants et technophiles comme Roadstr ont bouleversé les habitudes des professionnels, pour la plus grande satisfaction des propriétaires de voiture à louer et des locataires.

Une évolution favorable à l’autopartage entre particuliers

Tous les voyants sont au vert pour la location de voiture particulier courte durée et l’autopartage, avec un marché dynamique, alors que les prévisions sont à la baisse pour les acteurs traditionnels. Les statistiques ne trompent pas et la pression concurrentielle intrasectorielle risque d’ouvrir sur une confrontation plus difficile entre les différents acteurs.

Ces confrontations porteront sur les offres, sur les prix mais aussi sur la réglementation, avec par exemple des revendications émanant de la branche loueur du CNPA (Conseil national des professions de l’automobile) qui estime subir une concurrence déloyale de la part des plateformes de location de voiture particulier.

Des usagers venus à la LCD grâce à la location de voiture entre particuliers

Les adeptes de la location de voiture entre particuliers ont des profils moins homogènes que les utilisateurs de l’autopartage en B2C qui sont majoritairement urbains, de sexe masculin, de catégorie socio-économique élevée, souvent des cadres en exercice, et situés dans une tranche d’âge entre 30 et 45 ans. Le locataire d’une voiture entre particuliers est en général célibataire ou en couple avec ou sans enfant. Il est aussi bien urbain, périurbain que rural.

Les plus jeunes d’entre eux et les plus connectés se sont essayés à la location courte durée (LCD) entre particuliers que depuis l’apparition de ce service, et ils sont également usagers de solutions d’autopartage en trace directe. Il n’y a pas dans ce cas de déplacement de clientèle des opérateurs traditionnels vers des formules de location de voiture entre particuliers.

Les raisons du succès de la location de voiture entre particuliers

« Quand vous avez envie d’un verre de lait, achetez-vous une vache ? » Cette question extraite d’un rapport de l’ADETEC (bureau d’études au service des politiques alternatives de déplacements) de 2013 intitulé Guide pratique de l’autopartage entre particuliers résumait d’une manière amusante les raisons pour lesquelles l’autopartage ou la location entre particuliers est une solution de bon sens. Pour le dire autrement, il est beaucoup plus intéressant de mutualiser une voiture lorsqu’elle passe la majeure partie de son temps sur un parking.

Cet argument fait mouche, et on a relevé que les principales motivations des usagers de l’autopartage entre particuliers sont d’ordre économique. Ils évitent ainsi les frais liés à la possession et à l’entretien d’une voiture, et la location d’une voiture en autopartage peut être entre 20 et 30 % moins chère qu’auprès d’un loueur professionnel. Leurs motivations sont également d’ordre pratique (en réduisant les problèmes de stationnement), d’ordre écologique (en permettant de limiter le nombre de voitures en circulation), et enfin d’ordre humain (dans la mesure où la location entre particuliers est un moment de convivialité et entretient le lien social à travers le partage).

Les usagers sont également nombreux à apprécier la diversité de l’offre en location entre particuliers, avec des modèles et des gammes diversifiées (voitures de sport, de tourisme, citadines, berlines, SUV…).

Une menace pour les acteurs traditionnels ?

La location de voiture entre particuliers et les formules modernes d’autopartage constituent une menace pour les acteurs traditionnels de la location courte durée car elles forment une solution alternative viable. Elles contribuent fortement à une meilleure régulation du nombre de voitures en circulation dans les centres urbains et périurbains, et elles renforcent les nouvelles mobilités.