« Les huit semaines de confinement ont bouleversé les usages des services de télécommunication » : telles sont les conclusions de l’Arcep dans son rapport détaillant le marché des communications électroniques en France au second trimestre 2020. Avec un total de 72,2 milliards de minutes passées au téléphone, les Français ont retrouvé goût à la communication vocale sous l’effet de la crise sanitaire.

La revanche des téléphones fixes

C’est un record jamais égalé en 20 ans : au second trimestre 2020, l’usage de la communication vocale en France s’est envolée pour atteindre les 72,2 milliards de minutes passées au téléphone, soit une augmentation de 28,3% en un an. Notons que l’année précédente, celle-ci perdait du terrain avec une faible chute de -0,2%.

Dans la même catégorie

Sans surprise, cette forte hausse n’est pas étrangère au confinement qui a frappé la France (et le reste du monde) en raison de la crise sanitaire. Alors que des millions de Français étaient confinés chez eux, le téléphone est (re)devenu un moyen indispensable pour garder contact avec ses proches.

Les réseaux mobiles ont tout particulièrement été prisés, et comptabilisent à eux seuls huit minutes de communication sur dix (soit 57,2 milliards de minutes et une croissance de 30% en un an). Toutefois, les téléphones fixes ont pu profiter d’un nouveau souffle avec une augmentation de 22% d’une année sur l’autre. Une véritable revanche puisque l’année précédente, ils reculaient de 15%. Plus encore, l’utilisation des réseaux fixes baissait considérablement et inexorablement depuis déjà sept ans. C’est donc un véritable retour à la vie, mais qui pourrait s’avérer de courte durée : les Français n’étant plus soumis au confinement, il est très peu probable que cette hausse se confirme dans les mois à venir.

Par ailleurs, la consommation des données sur réseaux mobile continue son ascension : +36% en un an, avec 95% du trafic total réalisé sur la 4G. Enfin, les Français ont utilisé en moyenne 10,2 Go de data par mois, soit une hausse de 23% d’une année à l’autre.

Le confinement a transcendé l’usage des moyens de communication

Au-delà des réseaux téléphoniques fixes et mobiles, le confinement a permis à d’autres moyens de communication de connaître un véritable essor. C’est notamment le cas des visioconférences qui ont été le canal de communication privilégié par les utilisateurs venant du monde entier, tant pour garder contact avec leurs proches que pour organiser des sessions de travail ou continuer l’école à domicile.

Une tendance qui a profité à de nombreuses entreprises. Parmi elles, Zoom qui continue de profiter de l’élan de la crise sanitaire avec un chiffre d’affaires ayant quadruplé lors de son second exercice fiscal 2020, ou encore Snap Caméra dont les téléchargements ont été multipliés par 10 durant le confinement.