La jeune entreprise suédoise Einride vient de présenter un nouveau véhicule autonome spécialement conçu pour le transport de marchandises. Il s’agit d’un prototype sans cabine baptisé AET pour Autonomous Electric Transport. Il pourra très certainement prendre la route dès 2021.

Einride présente ses 4 AET

Depuis 2016, la startup est spécialisée dans la fabrication de camions autonomes. Ce nouveau prototype a quelques point communs avec les camions précédemment développés par le constructeur suédois : pas de volant, pas de pédales, pas de pare-brise et évidemment, pas de cabine.

Ce véhicule autonome est puissant et peut transporter plusieurs tonnes de marchandises. L’idée avec ce prototype électrique serait de proposer de véritables flottes autonomes aux grandes entreprises de livraison, pouvant être contrôlées à distance par un opérateur humain. Einride a démarré les phases de test et de validation pour obtenir les approbations nécessaires.

Les véhicules du constructeur suédois sont très futuristes. Ils ressemblent à des pods blancs sans cabine, élégants, aux lignes fluides et à l’allure extraterrestre. Selon Robert Falck, PDG d’Einride, ces nouveaux véhicules sont plus aérodynamiques que les précédentes versions.

Cela devrait aider l’entreprise à commercialiser son produit. Il y a quatre AET différents. Les deux premiers sont les AET 1 et AET 2. Ces deux modèles peuvent rouler à une vitesse maximale de 30 km/h et ont une charge utile de 16 tonnes et une autonomie de 130 à 180 km. Ensuite nous l’AET 3 et l’AET 4. Ils ont une charge utile similaire mais ont une vitesse maximale plus élevée : 45 km/h pour l’AET 3 et 85 km/h pour l’AET 4.

Des véhicules conçus pour des utilisations précises

Selon le fabricant suédois, ces quatre modèles se différencient notamment par leur utilisation. Leur niveau d’autonomie n’est pas le même. L’AET 1 est conçu pour fonctionner dans une zone géographique définie. L’AET 2 est autorisé à se déplacer en dehors de cette zone.

L’AET 3 est conçu pour les environnements ruraux tandis que l’AET 4 a été pensé pour rouler sur l’autoroute. Robert Falck précise que : « un véhicule unique mais qui fonctionne dans quatre domaines opérationnels différents. Chaque AET est capable d’atteindre le niveau 4 de l’autonomie et peut être commandé à distance si nécessaire ».

Selon Einride, ces nouveaux véhicules autonomes seront capables de réduire les coûts de transport de 60% et les émissions de CO2 de 90%. L’entreprise a levé 25 millions de dollars en 2019 et 10 millions supplémentaires il y a quelques semaines pour l’aider à atteindre cet objectif. Einride travaille avec les technologies Nvidia pour permettre à ses véhicules d’atteindre le niveau 4 de l’autonomie.

Les experts sont convaincus que le transport de marchandises longue distance sur autoroute sera le premier secteur à se développer dans le cadre du transport autonome. Des routes spécialement conçues à cet effet sont justement en cours d’élaboration dans l’État du Michigan, avec l’aide d’Alphabet et en Allemagne. Einride a une vision très audacieuse.