33 milliards de nouvelles applications ont été téléchargé dans le monde durant le dernier trimestre. La société App Annie enregistre également 28 milliard de dollars de recette pour les sociétés. C’est une augmentation de 20% par rapport à l’an dernier. Le confinement a contribué à la nette augmentation de l’utilisation des téléphones portables, que ce soit pour socialiser ou travailler.

Graphique des dépenses enregistrées pour les applications mobiles dans le monde.

Dépenses enregistrées pour les applications mobiles dans le monde. Graphique : App Annie.

Dans la même catégorie

Selon l’étude, les gens ont passé 25% de temps en plus sur leur téléphone depuis le confinement. La pandémie a en effet eu un impact considérable sur le comportement des consommateurs en matière de téléchargements d’applications. Sur Google Play, il y a eu une augmentation de 10% par rapport à l’an dernier. Les applications, hormis les jeux, représentent 55% des téléchargements sur Google Play, alors que sur iOS, ce chiffre s’élève à 70%.

Les principaux marchés en nombre de téléchargements sont l’Inde et le Brésil sur Google Play et les États-Unis et la Chine sur iOS. On note aussi une importante hausse de téléchargements au Mexique (+270% pour les applications scolaires). De plus, les Américains ont visiblement besoin de voyager puisque nous observons une hausse de 15% à 50% pour les applications de plein air et de voyage.

Graphique des applications mobiles les plus téléchargés

Statistique étonnante : en France, il y a eu 180% de plus de téléchargements de jeux vidéos en avril 2020, comparé à l’an dernier. Dans l’ensemble, le bondissement de téléchargements se concentre sur ces quelques domaines : les jeux, le divertissement, et les applications de photographie et de vidéo. De plus, le retour du sport à la télévision aux États-Unis a favorisé les dépenses des consommateurs sur des applications sportives.

Les applications avec le plus grand nombre d’utilisateurs mensuels demeurent toujours Facebook, WhatsApp, Messenger, et Instagram. L’application de rencontre Tinder a fait un énorme bond en avant, atteignant paradoxalement la première place au troisième trimestre en termes de dépenses, à l’ère des masques et de la distanciation sociale.