Le 8 octobre 2020, à l’occasion du YouTube Festival, le site d’hébergement de vidéos sort deux études sur ses performances qui lui sont positives. Faites en partenariat avec Ekimetrics et Médiamétrie, elles prouvent le dynamisme de YouTube qui en profite pour lancer avec l’américain Nielsen un nouvel outil : le Reach Planner.

Annoncé pour le quatrième trimestre 2020, le Reach Planner fera office d’outil de planification des audiences. Grâce aux données du panel Google-médiamétrie et celles de Nielsen – groupe américain de marketing qui a installé ses premiers audiomètres radio et télévision en 1950 -, YouTube promet dans un communiqué de « trouver le mix publicitaire idéal vis-à-vis des objectifs et du budget de chaque annonceur ».

La nouvelle étude de Médiamétrie témoigne qu’entre juillet 2019 et 2020, le temps journalier moyen passé sur YouTube passe de 20 minutes à 23 minutes. Sur la dernière année écoulée, parmi les 40 millions de français fréquentant YouTube, les 25 ans – 49 ans passent en moyenne 31 minutes par jour sur le site, soit une augmentation de 17%. Du côté des 18 – 34 ans, la croissance de la durée quotidienne est plus faible : 7%. En revanche, le temps passé par les jeunes est plus important : il s’élève en moyenne à 50 minutes par jour.

Infographie de l'étude de Mediamétrie pour YouTube

Infographie : YouTube

L’étude d’Ekimetrics démontre que YouTube est la plateforme vidéo la plus rentable en termes de vente pour les annonceurs. Un investissement d’1€ rapporte en moyenne 25€. L’étude clame que le retour sur investissement (ROI) d’un média online (en incluant le search) est en moyenne 42% supérieur à celui du média offline. Les sites de vidéos en ligne se positionnent en deuxième place en termes de ROI alors qu’ils concernent seulement 5% des investissements. Parmi ces sites de vidéos, YouTube se positionne sans grande surprise à la première place grâce à sa forte audience. Néanmoins, entre tous les produits Google, celui qui est le plus rentable pour la publicité est le Search Brand, plus performant que 70% des autres modèles étudiés.

En mars 2020, 15 millions de personnes ont visionné des vidéos YouTube sur leur écran de télévision. Le site d’hébergement de vidéos propulsé par Google s’impose de plus en plus sur le petit écran et à long terme cela pourrait menacer d’autant plus le marché publicitaire de la télévision qui peine déjà.