Piper Sandler a publié une enquête semestrielle où ils ont sondés 9800 adolescents américains avec une moyenne d’âge de 15,8 ans. L’étude a démontré un changement dans les habitudes d’utilisation des réseaux sociaux par les adolescents depuis début 2020. Bien que Snapchat demeure l’application la plus appréciée (34%) par les adolescents, Instagram, lui, est toutefois le réseau social sur lequel ils passent le plus de temps. En moyenne, les adolescents américains passeraient 12 heures par semaine sur les réseaux sociaux.

Selon l’étude, 34% des adolescents plébiscitent Snapchat, 29% affirment que l’application TikTok est leur favorite, et 25% des adolescents préfèrent Instagram. Étant donné que TikTok est très populaire auprès des jeunes, passant de la 3eme place au sommet du podium, ils sont une cible parfaite pour les annonceurs qui surveillent activement ces statistiques.

En ce qui concerne l’engagement sur ces réseaux sociaux, Instagram demeure toutefois le plus fort avec 84%, suivi de Snapchat à 80% et puis de TikTok à 69%, soit une hausse significative de 7% depuis le début de l’année pour le réseau social chinois. L’engagement y est plus faible car son utilisation est plus propice à la consommation de vidéos qu’à la conversation.

D’ailleurs, TikTok affirme avoir supprimé environ 104 millions de vidéos depuis le début de l’année 2020 à cause de publications inappropriées : nudité, activités illégales, contenus haineux et bien plus. Le géant chinois se veut rassurant en rappelant que cela ne représente que 1% des contenus partagés sur son application.

En août 2020, Facebook a affirmé qu’Instagram ajoutait un onglet Reels, une fonctionnalité ayant comme but de concurrencer l’entreprise chinoise. Sur le même principe que TikTok, les Reels sur Instagram permettent d’enregistrer des vidéos de 15 secondes en les rendant animées et amusantes. Instagram ambitionne pouvoir devancer le géant chinois, et ce, notamment grâce à son milliard d’utilisateurs, comparé au 800 millions de TikTok.

Bien que TikTok soit très apprécié par les adolescents américains, il est en péril car il est au coeur d’une tourmente politique sino-américaine. Donald Trump avait tenté d’interdire l’application chinoise dans son pays à partir du 27 septembre 2020, ce qui a finalement été repoussé au 12 novembre prochain, grâce au juge Carl Nichols. De plus, la Chine accuse les États-Unis de violer les règles de l’OMC en menaçant d’interdire le téléchargement de l’application chinoise dans son pays. L’Empire du Milieu accuse le pays de l’Oncle Sam de restreindre les échanges commerciaux transfrontaliers, de violer le principe de base du système multilatéral et de commerce, selon Reuters.

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis est loin d’être terminée. Il faut toujours se rappeler que TikTok, la société chinoise qui appartient à ByteDance, ne veut en aucun cas échapper à son important marché étasunien. Toutefois, il y a une lueur d’espoir : le président américain a approuvé l’accord entre le tandem américain Oracle-Walmart qui pourra acquérir 20% de TikTok Global, une société américaine qui traitera les données de TikTok.