Alors que la situation sanitaire aux États-Unis ne montre aucun signe d’amélioration, et que le président Trump est lui-même en convalescence, des initiatives continuent d’émerger. L’accès aux kits de dépistage est une équation que le pays essaie toujours de résoudre, et Walmart vient justement d’apporter sa pierre à l’édifice. Le géant de la grande distribution a annoncé le lancement d’une campagne test de livraison par drone de kits de dépistage au Covid-19.

« Ces dernières semaines, nous avons annoncé deux essais de drones, l’un pour livrer des produits d’épicerie et des produits ménagers de première nécessité, et l’autre pour tester la livraison de certains produits de santé et de bien-être. Aujourd’hui, Walmart pilote la livraison par drone de kits d’autocollecte COVID-19 à domicile, une nouvelle façon innovante de fournir des options de test supplémentaires et sans contact », présentait dans un article de blog Tom Ward, le vice-président senior des produits de consommation de Walmart.

Walmart lance un troisième partenariat dans la livraison par drones

Cette citation fait référence aux deux partenariats dans la livraison par drone, officialisés début septembre. Le premier avec les drones de la startup israélienne Flytrex, chargés de livrer des courses alimentaires en Caroline du Nord. Le second partenariat a été conclu avec Zipline, pour la livraison de produits médicaux en Arkansas.

Dans la même catégorie

Si ces derniers jours, l’attention médiatique semblait être focalisée sur un seul patient infecté, les États-Unis comptait vendredi plus de 54 000 nouveaux cas positifs (selon l’université John Hopkins), un record depuis le 14 août. Les files de personnes faisant la queue pour se faire dépister ne désemplissent pas, et le pays fait également face dans certains États à des délais d’obtention de résultats bien trop longs.

C’est sans doute pour soulager les autorités, et rassurer le public que Walmart propose avec cette livraison par drone, l’accès à des kits sans exposition publique, puisque déposés devanr chez soi. Le retailer américain a signé un partenariat avec deux entreprises pour donner vie à ce projet. Côté technologie, ce sont les drones de la startup DroneUp qui sont mobilisés. Ceux-ci opèrent déjà dans les secteurs de l’industrie et de l’agriculture. Quest Diagnostics est le second partenaire, et conçoit des tests à réaliser soi-même par écouvillon nasal. Un fois le test effectué, les personnes sont invitées à renvoyer leurs échantillons pour analyse via une étiquette prépayée, incluse dans le kit. Le partenriat se concentre sur la livraison des kits, le retour n’est en revanche pas pris en charge.

Cette campagne de livraison des kits de dépistage par drone a commencé fin septembre au Nord de Las Vegas. Les drones sont à même de livrer les kits dans un périmètre de 1,6 km autour du centre de distribution. Les personnes éligibles peuvent simplement se rendre sur le site de Walmart et commander leur kit de dépistage. Les kits sont préparés en pharmacie. La livraison est gratuite, et ils sont tenus au courant du timing par SMS.

« Nous espérons que la distribution par drone de kits d’autocollecte permettra de développer les capacités de test sans contact à plus grande échelle et de continuer à soutenir les méthodes innovantes que Walmart prévoit d’utiliser à l’avenir », développait Tom Ward.

Pour l’instant, cette campagne de livraison par drone est donc toutefois limitée. Les livraisons peuvent seulement être effectuées dans une fenêtre de tir comprise entre 8h30 et 15h30, et seulement si les conditions météorologiques, et d’accès à la propriété cables électriques, arbres,..) sont dégagées. Le service sera étendu à Cheektowaga, New York, dans les jours qui viennent.

« Nous pouvons apprendre beaucoup de nos projets pilotes pour nous aider à déterminer les rôles que les drones peuvent jouer dans la réponse aux pandémies, la prestation de soins de santé et la vente au détail », s’enthousiasmait le dirigeant.

Les initiatives et autorisations se multiplient dans la livraison par drone

Toujours est-il que Walmart continue d’investir dans des solutions de livraisons innovantes, en passant notamment par la voie aérienne. Un secteur dans lequel le distributeur américain est loin d’être pionnier. Avant Walmart, c’était Amazon, qui début septembre obtenait la précieuse licence de vol auprès de la FAA (Federal Aviation Administration) pour conduire ses propres tests de livraison par drones. UPS avait été la première entreprise à ouvrir la voie en octobre 2019. Suivie par Wing, filiale d’Alphabet, qui faisait parler d’elle en juin dernier en assurant la livraison de livres à des élèves par drones.

Le marché de la livraison par drone est attendu comme étant un de ceux qui va le plus se développer dans les années à venir. Avec une croissance annuelle de 20%, il devrait atteindre 29 milliards de dollars en 2026, d’après le cabinet Blue Wave Consulting.