Avec ce prototype, Toyota tente de répondre à une véritable problématique mondiale : le vieillissement de la population. Le constructeur japonais a imaginé un nouveau type de robot, suspendu au plafond comme une chauve-souris pour accompagner les personnes âgées dans leurs tâches quotidiennes.

Un robot spécialement conçu pour les personnes âgées

En 2020, il est difficile de ne pas constater que la population de la Terre vieillit et que les personnes âgées de plus de 65 ans est le groupe d’âge qui connaît la croissance la plus rapide au monde. C’est une réalité à laquelle il faut bien trouver des solutions. C’est justement là que les nouvelles technologies peuvent s’avérer utiles. C’est en tout ce que pense Toyota qui souhaite accompagner les personnes âgées dans leurs tâches quotidiennes.

Dans la même catégorie

Avec son nouveau robot chauve-souris suspendu au plafond, le constructeur japonais espère pouvoir aider les personnes âgées à réaliser des tâches mécaniques à la maison, afin de les maintenir en bonne santé le plus longtemps possible et leur permettre de profiter des meilleurs moments de leur vie malgré le vieillissement. Les soulager, c’est clairement l’idée. En effet ce robot est capable de réaliser des tâches comme le nettoyage, le chargement du lave-vaisselle, le rangement, etc.

Les ingénieurs en robotique de Toyota ont imaginé ce robot suite à leur passage dans des maisons japonaises, où ils ont découvert qu’un petit espace au sol limiterait la capacité d’aide d’un robot. Leur idée consiste donc à installer le robot au plafond, là où aucun meuble ne gêne et où tout est accessible. Un simple bouton permettrait aux futurs propriétaires de ce robot de le ranger dans le plafond. Un gain de place énorme dans des petites maisons. Souvent là où vivent les personnes âgées, au Japon et ailleurs.

Ce prototype est formé grâce à la réalité virtuelle

Tout a été pensé au millimètre. Le robot utilise des coussins remplis d’air pour saisir délicatement les objets les plus fragiles. Les chercheurs utilisent actuellement la réalité virtuelle pour entraîner leurs machines. L’idée est plutôt simple : les humains effectuent les actions souhaitées, comme essuyer un plateau, ranger la vaisselle, etc. Ensuite les mouvements sont programmés dans l’intelligence artificielle des robots et reproduits à l’identique. Une technique idéale pour simplifier l’apprentissage des robots.

Toyota précise que les robots ne sont pour l’instant que des prototypes. Cette technologie ne sera pas commercialisée dans l’immédiat. Il s’agit de prototypes destinés à accélérer les recherches de l’entreprise. Nous n’avons aucune certitude sur leur transformation en produits commerciaux. Néanmoins l’approche est intéressante : Toyota s’efforce de répondre aux besoins et aux attentes de l’homme, sans chercher à les dépasser. C’est la même philosophie que le X Las d’Alphabet : créer des robots utiles à notre quotidien.