ESL et DreamHack, deux des plus grands organisateurs de tournois eSport au monde, ont fusionné pour unir leurs forces sous une même bannière, a-t-on appris ce mercredi 30 septembre 2020. Baptisée ELS Gaming, cette nouvelle entreprise est effective dès à présent, et s’est donnée pour mission de construire le futur de l’eSport à échelle mondiale.

Poussés par Modern Times Group, ELS et DreamHack ne forment plus qu’un

ESL (Electronic Sports League) est l’une des plus grandes entreprises d’eSport au monde. De son côté, DreamHack est l’une des plus importantes productions de tournois sportifs et autres conventions de jeux vidéo. Ensemble, les deux entreprise ont décidé de fusionner pour ne former qu’une seule et même entité, et ainsi devenir ESL Gaming.

Rappelons qu’en 2015, la société suédoise Modern Times Group a acheté DreamHack, en parallèle de l’acquisition de la majorité des parts d’ESL la même année. Si les deux sociétés fonctionnaient jusqu’à aujourd’hui de manière indépendante, elles partageaient déjà leurs ressources et se sont largement entraidées au cours de ces dernières années. Cette fusion n’est finalement que le point culminant d’une collaboration ayant déjà fait ses preuves.

Malgré leur regroupement sous une même bannière, ESL et DreamHack conserveront leur nom pour l’ensemble des compétitions et festivals qu’elles ont individuellement mis en place par le passé : les DreamHack Masters, DreamHack Open, ESL One, Intel Extreme Masters, ESL Pro League, ECN, ESL Pro Tour ou encore l’Intel Grand Slam, conservent ainsi leurs titres.

ELS Gaming ambitionne de construire l’avenir de l’eSport

Dirigée par Craig Levine et Ralf Reichert, cette nouvelle structure (ESL Gaming) promet de « mettre en avant de nouvelles innovations pour servir les fans et les communautés de gamers à travers des événements, des plateformes, des formats et des jeux (…) dans toutes les régions du monde« . Craig Levine précise :

« Grâce à une coopération et une collaboration maximales, et à la fusion de certains des meilleurs esprits créatifs et visionnaires de l’industrie du jeu, nous allons, ensemble, continuer à faire progresser l’innovation qui anime cet espace via les produits et les événements les plus exceptionnels. Pour nos partenaires, il y aura davantage d’opportunités de s’engager avec nous grâce à une gamme plus large d’activations à tous les niveaux d’eSport, et dans tous les aspects du jeu. Et pour nos fans, cela signifie que nous offrirons l’un des portefeuilles d’eSport et de jeux les plus étendus du marché ».

Des promesses ambitieuses qui supposent la mise en place d’importants moyens financiers. Un pari qui risque bien d’être gagnant pour ELS Gaming puisque cette année, les compétitions professionnelles d’eSport ont battu des records absolus. Plus encore, le domaine aurait dû rapporté plus d’un milliard de dollars de revenus en 2020, si le Covid-19 ne s’était pas mêlé à l’histoire.