Amazon étend son service de personal shopping à la gent masculine. Pour 4,99 dollars par mois, les hommes vivant aux États-Unis et abonnés à Amazon Prime vivant pourront recevoir mensuellement des colis de vêtements sélectionnés spécialement pour eux, révèle TechCrunch.

Amazon devient votre personal shoppeur

En juillet 2019, Amazon lançait son service Personal Shopper by Prime Wardrobe, alors exclusivement destiné aux femmes. Un an plus tard, le géant du e-commerce étend enfin ce service à la gent masculine. Son principe est très simple : en se basant sur une « enquête » préliminaire visant à déterminer vos goûts en matière de mode, une intelligence artificielle se chargera de sélectionner jusqu’à huit pièces de vêtements correspondant à votre style. Ces dernières vous seront envoyées gratuitement par colis directement à votre domicile : vous aurez alors sept jours pour les renvoyer s’ils ne vous conviennent pas. Si vous choisissez de les garder, en revanche, ils vous seront facturés.

Selon les informations de TechCrunch, les sélections de vêtements pourront comprendre des produits provenant d’un certain nombre de grandes marques, comme par exemple Adidas, Lacoste, Carhartt et Levi’s. Les propres produits textiles d’Amazon pourront, eux aussi, faire partie des sélections envoyées aux utilisateurs, mais pas ceux de Nike puisque la marque a décidé d’arrêter de vendre ses produits sur la plateforme de Jeff Bezos en 2019. Aussi, il est à noter que les abonnés à ce service de personal shopper pourront renseigner des demandes spéciales, comme par exemple un nouveau costume pour un entretien d’embauche.

Malheureusement, et comme nous l’avons précédemment souligné, ce service est uniquement disponible à partir de 4,99 dollars par mois sur l’application mobile d’Amazon pour les clients Prime résidant aux États-Unis.

 Un moyen de concurrencer Stitch Fix

Personal Shopper by Prime Wardrobe est la réponse directe d’Amazon à Stitch Fix, une entreprise américaine leader dans le domaine du personal shopping en ligne et qui fait fureur aux États-Unis. Contrairement au service du géant du e-commerce, celle-ci ne fonctionne pas sur la base d’un abonnement : elle a préféré un modèle économique reposant sur des « frais de style » s’élevant à 20 dollars et prélevés seulement lorsque les utilisateurs demandent un nouveau colis, à la fréquence qui leur plaît. Ce montant est ensuite crédité sur les vêtements achetés par les clients.

Une formule qui s’avère payante puisque la firme compte à son actif 3,5 millions de clients, quand Personal Shopper by Prime Wardrobe n’en compte « que » quelques dizaines de milliers.