Google dans la tourmente ? D’après l’agence de presse Reuters, le Département de la Justice américain lancera des poursuites judiciaires à l’encontre de la firme de Mountain View dès la semaine prochaine. Cette dernière est notamment accusée de pratiques anticoncurrentielles abasourdissantes pour étendre son monopole sur Internet.

Des accusations qui se sont accumulées

Cela semblait inévitable tant les preuves se sont accumulées. Dans le viseur des autorités américaines (et pas que) depuis 2019, Google fait l’objet d’une enquête antitrust qui s’est largement accélérée depuis le mois de juillet 2020, avec une audience devant le Congrès très mitigée. Elle devrait aboutir à une plainte déposée par les États-Unis pas plus tard que la semaine prochaine… Il y a peu, on apprenait par exemple que plus d’une dizaine d’États souhaitaient s’allier au Département de la Justice pour poursuivre la firme de Mountain View en justice, et plus récemment encore, le New York Times rapportait que ce procès se concentrerait spécifiquement sur son moteur de recherche.

Dans la même catégorie

Le modèle économique de Google pose en effet un très gros problème : les autorités estiment que l’entreprise a mis en place un véritable rouleau compresseur pour assommer la concurrence. Elle contrôle par exemple tous les espaces publicitaires apparaissant sur le Search, et il a été prouvé qu’elle met en avant YouTube au détriment de ses rivaux lors des recherches vidéo.

Une défense peu convaincante

Google nie ces accusations et assure que les internautes ont accès à d’autres plateformes, comme Twitter en tant que source d’informations ou Amazon pour réaliser des achats. Elle affirme par ailleurs que des sociétés comme Oracle et Verizon sont de sérieux concurrents sur le marché de la publicité outre-Atlantique, mais ces déclarations ne semblent pas convaincre les autorités. La plainte du Département de la Justice devrait ainsi accuser Google de tout mettre en œuvre pour désavantager ses concurrents, à l’image du moteur de recherche Bing de Microsoft, en les privant des données utilisateurs et de leur préférences, et en les empêchant de faire de la publicité.

Par ailleurs, plusieurs procureurs généraux américains enquêtent sur d’autres pratiques de Google, et sont en train de considérer la possibilité de se joindre au Département de la Justice pour les poursuites fédérales. On ignore encore ce que risque l’entreprise, mais ce procès pourrait avoir de fortes répercussions sur son activité.