Pour s’internationaliser et faire la différence face à la concurrence, avoir un site multilingue est un avantage. En effet, 72% des internautes visitent des sites dans leur propre langue et 42% des internautes n’achètent jamais de produits dans d’autres langues. En fonction de son audience donc, il peut être intéressant de développer un site web dans une autre langue et donc de traduire et adapter le site web initial. La mise en place d’un site multilingue nécessite plusieurs étapes clés, que nous vous présentons ci-dessous.

Choisir le domaine

Si vous avez un site en français et souhaitez le développer en anglais, en espagnol ou dans toute autre langue, le changement ne se fait pas tout seul.

Plusieurs options sont disponibles :

  • un domaine pour chaque pays à savoir .fr, .de, .en ou encore .es. Les sites sont ainsi hébergés dans le pays de destination sur un serveur différent et disposent de leur propre stratégie SEO. Attention cependant à la maintenance et aux coûts liés à cette option.
  • mettre en place des sous-répertoires est une option facile à mettre en place, car tout se passe dans le même environnement. Si vous optez pour cette alternative, votre site multilingue devra faciliter le switch de langue pour que l’internaute qui arrive sur votre .com, puisse facilement passer en .com/it/ par exemple.
  • utiliser des sous-domaines, ici l’avantage est qu’il n’y a qu’un seul nom de domaine à gérer. Avec cette stratégie néanmoins, le site ne bénéficie pas de l’autorité du site principal aux yeux de Google.

Chacune de ces solutions présente des avantages et des inconvénients. En fonction de la taille de votre entité et des ressources, il faudra faire un choix.

Traduire les pages web du site

C’est une partie essentielle pour lancer un site multilingue. Pour traduire correctement un site et les différentes pages web qui le composent, il est nécessaire de faire appel à des professionnels. La traduction doit être précise, mais aussi personnalisée. Non, Google Traduction ou Deepl ne feront pas l’affaire et pourraient vous porter préjudice aux yeux d’un visiteur ou d’un prospect. Il faut donc faire appel à des sociétés expertes en traduction à l’image de Global Voices. Ces entreprises travaillent avec des linguistes experts, qui en plus de s’occuper de la traduction, vont prendre en compte l’aspect culturel et les spécificités propres à chaque pays et langue. C’est donc l’assurance d’avoir un contenu réellement personnalisé en fonction des marchés sur lesquels vous vous lancez.

Ne pas négliger le SEO

Contenu et SEO vont de pair. Google doit identifier la langue de chaque page web. Le contenu doit donc être traduit voir élaboré ad hoc pour la cible étrangère, tout comme les balises, les metas et les urls. Il faut également penser à intégrer la balise “lang” au début de la page, pour que Google détecte la langue du contenu, ainsi que les annotations hreflang pour que Google renvoie vers la bonne version du site !

Tester le site

Dernière étape cruciale avant le lancement officiel : la révision du contenu ! Pour cela, plusieurs options existent : demander à un panel d’utilisateurs de tester ce dernier et réaliser des retours, passer par un professionnel ou encore demander aux équipes internes qui parlent les différentes langues du site.
Cette dernière partie a pour objectif de vérifier si l’interprétation de la langue est bien respectée.
un s