Lancée en 2016 à New York, Lemonade propose un concept de souscription à une assurance habitation intégralement en ligne. La start-up a entièrement digitalisé ce service : de l’expérience client avec un chatbot, au remboursement automatique, chaque maillon de la chaîne comprend une couche de technologie.

Lemonade : l’assurance-habitation version tech

Tout démarre avec un processus d’onboarding rapide, et facilité par son chatbot appelé Maya. Il accélère considérablement le processus d’inscription. L’assistant virtuel fait maison est dopé en algorithmes d’apprentissage à base de machine learning, améliorant l’expérience clients après clients. Tout est ensuite optimisé pour que la numérisation du processus d’assurance habitation compresse les délais, aussi bien pour les locataires que pour les propriétaires. Les futurs clients doivent pouvoir être assurés en quelques secondes, et un dossier d’indemnisation de sinistre traité en seulement quelques minutes grâce à l’intelligence artificielle.

Des délais de gestion affichés par la start-up qui ont forcément attiré l’attention de nombreux acteurs du secteur aux États-Unis, ainsi que de nombreux ménages soumis à la multiplication des épisodes de catastrophes naturelles. Lemonade se base sur un modèle économique centré sur le prélèvement fixe sur les primes des assurés à hauteur d’environ 25%. Toutefois en fonction du montant des sinistres, elle s’engage à reverser les fonds à des associations.

La start-up AssurTech a récolté plus de 480 millions de dollars de financement depuis sa création. Elle revendique plus de 800 000 utilisateurs aux Etats-Unis, et compte déjà deux lancements en Europe. L’Allemagne a vu débarquer Lemonade en juin 2019, avant de faire son trou également aux Pays-Bas depuis avril 2020. La France sera donc le troisième point de chute, et un terrain de jeu privilégié pour sa stratégie de développement international.

« L’assurance habitation est souvent exigée par la loi en France, ce qui en fait automatiquement une opportunité incontournable pour le prochain lancement de Lemonade dans un pays européen. Alors que le marché français de l’assurance est l’un des plus développés au monde, nous pensons que le mélange unique de valeurs et de technologie de Lemonade se distinguera pour le consommateur français, en lui offrant la possibilité d’obtenir une assurance rapide, personnalisée et adaptée à sa mission, depuis le confort de n’importe quel téléphone », détaille le CEO de Lemonade Daniel Schreiber.

Signe que le marché français est très porteur, les jeunes pousses françaises de l’AssurTech Alan et Luko sont aussi entrées dans des phases de croissances notables. Alan, spécialiste de l’assurance santé digitale, clôturait un tour de table à 50 millions d’euros en avril 2020, pour un total de 125 millions d’euros levés depuis sa création en 2016. Elle revendiquait à l’époque 76 000 membres adhérents, et 200 employés. L’assurance-habitation digitale à la française, proposée par Luko n’est pas en reste. En novembre 2019, la start-up levait 20 millions d’euros. Luko tisse des partenariats transversaux avec d’autres acteurs réputés, de Lydia (pour les paiements instantanés) à Netatmo (caméras de surveillance). Elle s’impliquait également dans les changements d’habitudes induits par la sortie du confinement en France, proposant des prix en baisse pour l’assurance pour les trottinettes électriques.

La France, un marché porteur pour les acteurs de l’AssurTech

Après avoir fait ses gammes sur l’immense marché américain pendant 4 ans, Lemonade devrait donc trouver sa place en France, un marché mûr qui n’a que peu fait évoluer son mode de souscription à l’assurance-habitation. Les clients français pourront accéder à l’assurance des propriétaires et des locataires de Lemonade, ainsi que bénéficier de la politique européenne 2.0 de l’AssurTech, un document simplifié et open source sur les polices d’assurance, conçu pour être facilement compréhensible par les consommateurs.

« L’assurance multirisques habitation de Lemonade sera disponible en France d’ici la fin de l’année 2020, mais les résidents français peuvent déjà s’inscrire sur liste d’attente », annonce la start-up dans un communiqué. « Dès le lancement, les consommateurs français pourront s’assurer instantanément à tout moment et depuis n’importe quel appareil depuis l’app Lemonade« .

En juillet dernier, Lemonade avait également diversifié son offre d’assurance, en proposant une assurance pour les animaux de compagnie. Un marché peu exploré, avec un potentiel infini. Le CEO Daniel Schreiber évoquait à TecCrunch en février dernier les parts de marché potentielles. Selon lui, 70% des clients de Lemonade, locataires et propriétaires confondus, ont un animal de compagnie. Mais seulement 1 à 2% d’entre eux ont une assurance pour leur animal.

La start-up a donc lancé une couverture pour les propriétaires de chats et de chiens, pour 12 dollars par mois. Avec toute une batterie de soins couverts, Lemonade compte bien séduire en masse. Selon Fortune, les américains ont dépensés 75 millions de dollars pour leur animal de compagnie en 2019. Un bon moyen de mettre le pied dans la porte de la maison de nombreux ménages, avant de leur proposer le cœur de métier, l’assurance-habitation digitale made in Lemonade.