Une fuite de données révèle une vaste opération de surveillance en Chine. En effet, une base de données recensant plus de 2 millions de personnes influentes et leurs enfants a été récemment identifiée. Les informations révélées comprennent des données personnelles sur des personnalités politiques, des diplomates, des militaires, des universitaires ou encore des fonctionnaires du monde entier, affirme Chris Balding, professeur associé à l’Université Fulbright au Vietnam.

La société Shenzhen Zhenhua Data et les services de renseignements

Les informations récoltées ont été compilées par la société Shenzhen Zhenhua Data, connue pour collaborer étroitement avec les services de renseignement chinois, ainsi que du Parti Communiste.

Cette base de données a pour but de permettre des opérations de manipulation à l’étranger contre des personnes influentes. Selon Robert Potter, spécialiste de la sécurité, cette réserve d’informations est connue sous le nom de « Overseas Key Information Database ». De plus, il est probable que cette fuite de données soit en lien avec un piratage informatique, toutefois il n’y a pour l'instant aucune preuve.

Surveillance accrue des citoyens du monde

Les autorités chinoises pratiquent une surveillance de plus en plus accrue pour l’ensemble de ses citoyens ainsi que des individus hors de Chine. Le casier judiciaire de chaque citoyen est également scruté ainsi que leurs coordonnées et leurs adresses. Ces données permettent aux autorités chinoises de mieux identifier et cerner les personnes qu’elle juge utile d’espionner.

La manipulation et la note sociale

Outre des tentatives de manipulation de ces personnes influentes, le gouvernement Chinois pourrait tenter de créer un système similaire à celui de la note sociale déjà établie en Chine, mais pour des personnes entrant sur le territoire, afin de les surveiller.