C’est un projet secret qui commence à se dévoiler en Chine. L’agence de presse Xinhua, gérée et administrée par l’État chinois, vient de communiquer sur un vaisseau spatial nouvelle génération. La Chine affirme avoir fait voler un vaisseau en orbite pendant deux jours avant de le faire atterrir. Une prouesse qui réduirait l’écart entre les technologies américaines et chinoises.

La Chine a aussi son projet spatial secret

Ce projet chinois est encore plus secret que le X-37B de l’US Air Force. Vous savez, cet avion spatial capable de voler pendant 780 jours en orbite autour de la Terre dont on ne connaît pas réellement le rôle. Un mystérieux avion spatial, fabriqué par Boeing il y a quelques années. Initialement, l’engin avait été fabriqué pour voler 240 jours. Au terme de sa 5ème mission en orbite, le X-37B a prouvé qu’il était en mesure de repousser les limites fixées par les scientifiques. Nous ne connaissons toujours l’objectif de cette mission.

Si l’annonce du gouvernement chinois est confirmée, cela signifierait que la Chine est en passe de rattraper les américains en matière de technologies spatiales. Le 6 septembre 2020, un vaisseau spatial expérimental aurait atterri avec succès après avoir passé deux jours en orbite.

Nous ne connaissons presque rien de cet engin spatial. Tout est pour le moment très secret, comme souvent dans le domaine de l’aérospatial. Nous n’avons pas d’images qui permettraient de prouver cette prouesse. Il faut se contenter des mots de l’agence de presse Xinhua. Notons au passage que c’est également une technologie que développe actuellement SpaceX avec son vaisseau StarShip, capable d’atterrir après un vol.

Le vaisseau spatial réutilisable pourrait être la clé de la conquête spatiale

Plusieurs spécialistes du secteur pensent que le vaisseau en question pourrait ressembler à une équivalent approximatif de l’avion spatial X-37B. La CASTC, pour China Aerospace Science and Technology Corporation aimerait avoir un vaisseau spatial prêt pour 2025 pour développer le tourisme spatial.

C’est l’un des grands objectifs de la conquête spatiale : être capable d’emmener des touristes faire le tour de la Lune. Il faut bien reconnaître que la Chine n’est pas en reste dans le domaine. Nous apprenions récemment que le pays envoie plus de fusées dans l’espace que les États-Unis.

Selon Xinhua l’avion spatial aurait réalité une « percée importante dans le développement d’engins spatiaux réutilisables qui pourraient fournir une solution moins coûteuse et plus pratique pour la conquête de l’espace ».

Concrètement, nous pouvons imaginer que de telles technologies pourraient permettre aux pays qui les détiennent de réduire les coûts de transport vers d’autres planètes et permettre des délais d’exécution plus rapides. Cela semble plus simple d’utiliser le même vaisseau plusieurs fois plutôt que d’en construire autant qu’il y aura de voyages dans l’espace.