Alors que le chinois ByteDance voit sa plateforme de partage de vidéos TikTok être farouchement attaquée aux États-Unis par l’administration Trump, son ambition d’étoffer ses services, y compris financiers, sur le marché chinois s’affermit. Par l’intermédiaire d’un communiqué adressé à Reuters ce vendredi, le géant a confirmé avoir racheté la plateforme de paiement chinoise UIPay. Par ce biais, ByteDance semble vouloir renforcer ses positions en Chine tout en amorçant un début de virage vers le secteur financier.

ByteDance : début de virage vers la finance ?

Comme le souligne l’agence de presse britannique cette acquisition de UIPay a toutefois été réalisée par l’intermédiaire d’entités intermédiaires. Si l’on se réfère aux données enregistrées le 28 août auprès des régulateurs chinois, l’opérateur de UIPay, Wuhan Hezhong Yibao Technology Co, a en effet été acquis par Tianjin Tongrong E-commerce Co. Il s’agit d’une entreprise détenue par Zhang Yiming, le CEO et fondateur de ByteDance.

« Cette acquisition vise à compléter les principales options de paiement existantes et, à terme, à améliorer l’expérience des utilisateurs sur nos multiples plateformes en Chine », a expliqué ByteDance à Reuters, sans se montrer plus loquace.

Fondé en 2012, UIPay a obtenu sa licence de la banque centrale chinoise en 2014, rappelle Reuters, qui note en outre que ByteDance aurait déjà tenté d’acheter la plateforme en 2018. À l’époque ByteDance avait toutefois démenti, affirmant que UIPay était simplement un partenaire. Aujourd’hui, ce rachat d’UIPay s’inscrit dans les investissements consentis par ByteDance pour faire gonfler les ramifications les plus financières de son activité.

En Chine, le groupe fait ainsi croître son activité de financements en ligne et a obtenu, en juillet dernier, une licence l’autorisant à proposer à ses clients des micro-crédits. ByteDance a aussi fait part de son intention de se lancer dans le courtage en ligne et la gestion de fortune… pour l’heure à Hong Kong.