Trump a accordé un délai de 90 jours à TikTok pour trouver un investisseur américain. Au-delà de ce délai qui prendra fin début novembre, le réseau social de ByteDance sera totalement banni du sol américain. Les grandes entreprises américaines se bousculent pour racheter TikTok car elles connaissent sa valeur. Oracle et Microsoft avaient déjà fait connaître leur intérêt pour un rachat. Un nouvel acteur, et pas des moindres, pointe le bout de son nez : il s’agit de Walmart.

Un rachat groupé ?

Alors que Larry Ellison, PDG d’Oracle, se serait déjà entretenu avec ByteDance, une nouvelle alliance pourrait bien remettre en question la proposition du géant américain. Oracle avait l’ambition d’acquérir les activités américaines du réseau social, mais aussi celles de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie ainsi que du Canada. C’était sans compter sur l’arrivée de Walmart dans la course au rachat.

Au départ, Walmart voulait comme Microsoft et Oracle, être le propriétaire majoritaire de TikTok. Finalement l’entreprise a décidé de s’allier à Microsoft pour peser un peu plus dans la balance contre Oracle qui semblait tout indiqué pour obtenir l’approbation de la Maison Blanche. Avant de décider de s’allier à Microsoft, Walmart faisait partie d’un consortium créé par Marcelo Claure, le PDG de SoftBank, aux côtés d’Alphabet la maison mère de Google.

L’image de marque et la couverture géographique de Walmart associées à l’infrastructure de cloud computing de Google semblaient être des atouts de taille pour racheter le réseau social détenu par ByteDance et convaincre la Maison Blanche qui compte bien avoir son mot à dire. La holding japonaise SoftBank est depuis plusieurs années habituée à injecter des fonds dans de jeunes entreprises technologiques comme ce fût le cas chez Uber ou WeWork. Ce regroupement faisait de Walmart l’acquéreur majoritaire dans le cadre du rachat de TikTok.

Walmart et Microsoft s’allient pour faire face à Oracle

Le consortium avait certainement oublié de prendre en compte l’une des demandes de la Maison Blanche : le gouvernement américain souhaite que l’acheteur majoritaire de TikTok soit une entreprise technologique. Une volonté qui correspond totalement à la logique de sécurité nationale de Donald Trump, dont l’objectif est de forcer la maison mère ByteDance à se détacher des activités de TikTok aux États-Unis. Cela a poussé Walmart à se rapprocher de Microsoft. Un porte-parole de l’entreprise a déclaré ceci :

« Nous pensons qu’une relation potentielle avec TikTok, en partenariat avec Microsoft, pourrait permettre à Walmart d’atteindre et de servir les clients omnicanaux ainsi que de développer son marché et ses activités publicitaires. Nous sommes convaincus qu’un partenariat entre Walmart et Microsoft répondrait à la fois aux attentes des utilisateurs américains de TikTok tout en satisfaisant les préoccupations des autorités américaines ».

Finalement Walmart se détache d’Alphabet et de SoftBank pour faire la course en tête avec Microsoft. Ni TikTok, ni le gouvernement américain n’ont encore tranché sur l’entreprise qui pourra racheter le réseau social. L’alliance Walmart-Microsoft l’emportera-t-elle sur Oracle ? C’est possible. Le rachat qui s’élèvera entre 20 et 30 milliards de dollars, pourrait être conclu dans les prochaines 48 heures, selon des sources proches du dossier.