iOS 14 sera déployé sur une immense portion des iPhone en circulation à compter de l'automne prochain... et cela pourrait être mauvais pour la publicité. C'est en tout cas l'avis de Facebook. Alors que la prochaine version du système d'exploitation mobile d'Apple continue de mettre plein cap sur des systèmes de protection de la vie privée des utilisateurs, le réseau social estime que les développeurs d'applications qui comptent sur ses outils de tracking publicitaire vont souffrir du passage sous iOS 14.

iOS 14 va veiller au grain... et Facebook n'aime pas ça

La pomme de discorde entre Facebook et Apple touche notamment à la question de l'identifiant IDFA, propre à chaque appareil fonctionnant sous iOS. C'est cet identifiant que les outils de suivi publicitaire 'Facebook Audience Network' utilisent pour faire le lien entre votre vos données Facebook et vos activités en dehors de l'application (l'idée étant bien sûr de proposer des annonces ciblées). C'est aussi à cet identifiant qu'iOS 14 compte vous proposer de restreindre l'accès. En clair, lorsqu'il sera passé sous iOS 14, votre iPhone forcera les applications à demander expressément votre accord pour collecter cet identifiant. Une demande qui n'était pas obligatoire auparavant et qui permettait aux applications un suivi filou de votre activité à des fins publicitaires.

En demandant l'avis de l'utilisateur, Facebook, ses clients et les applications qui utilisent ses outils de tracking, craignent une perte colossale de revenus. « Lors de tests, nous avons constaté une baisse de plus de 50 % des revenus générés par Audience Network », explique notamment Facebook dans un communiqué relayé par le site spécialisé Engadget. « En réalité, l'impact pour Audience Network sur iOS 14 pourrait être beaucoup plus important », ajoute le groupe. Pire, Facebook estime dans un autre communiqué que « la mise à jour d'Apple peut rendre Audience Network si inefficace sur iOS 14 » qu'il ne serait « peut-être pas pertinent de le proposer sur iOS 14 ».

« Nous estimons qu'iOS 14 portera préjudice à nombre de nos développeurs et éditeurs, et ce à un moment déjà difficile pour les entreprises », poursuit Facebook adoptant une réthorique qu'il avait déjà utilisé récemment contre Apple. Comme le précise Engadget, Facebook oublie néanmoins de préciser que cette nouveauté d'iOS 14 risque fort d'impacter ses propres revenus publicitaires. On ignore certes à quel point, mais suffisamment en tout cas pour que Mark Zuckerberg ait pris soin d'en avertir ses actionnaires.