Les élections présidentielles américaines approchent à grands pas. À cette occasion, Facebook et ses équipes se préparent en imaginant des dispositifs à adopter en cas de situations d’urgence. L’un de ces scénarios envisage la possibilité que Donald Trump conteste le résultat même des élections, rapporte le New-York Times.

Les élections américaines se dérouleront dans un contexte inédit

Cette année, les élections présidentielles américaines seront hors du commun. Dans le contexte d’une crise sanitaire sans précédent, les États-Unis ont dû repenser leur système de vote pour garantir la sécurité de leurs citoyens : plutôt que d’aller aux urnes, les Américains seront invités à voter par correspondance.

Une méthode de vote qui ne semble pas plaire à Donald Trump. Ces dernières semaines, l’actuel président des États-Unis multiplie les déclarations tonitruantes, bien souvent avec des informations erronées, afin de discréditer le vote par correspondance. Il accuse notamment les démocrates d’encourager ce système dans l’objectif de manipuler les résultats. Plus récemment, l’homme a également déclaré que les résultats pourraient bien ne « jamais » être connus, en raison des problèmes logistiques qui pourraient être rencontrés.

Par ailleurs, dans une interview accordée à Fox News, Donald Trump a refusé de s’engager à accepter le résultat de l’élection. Quand le journaliste lui demande s’il contestera, ou non, les résultats, l’actuel président a répondu : « Je dois voir, non je ne vais pas simplement dire oui. Je ne vais pas forcément dire non, non plus« . Des déclarations qui inquiètent la sphère politique et les citoyens américains, mais également Facebook qui se prépare d’ores et déjà à un scénario catastrophe.

Facebook anticipe un éventuel constat de la part de Donald Trump

Selon le New-York Times, le groupe de Mark Zuckerberg serait en train de préparer différents dispositifs pour répondre à diverses situations post-élections. Parmi les scénarios envisagés, la contestation des résultats par Donald Trump. Le journal explique : « Les employés de Facebook sont en train d’élaborer des plans d’urgence et de passer en revue des scénarios post-électoraux qui incluent des tentatives de M. Trump ou de sa campagne d’utiliser la plateforme pour délégitimer les résultats« .

Si les détails de ces plans d’urgence ne sont pas connus, l’entreprise préparerait les meilleures attitudes à adopter dans le cas où Donald Trump utiliserait Facebook pour « prétendre à tort qu’il a gagné un nouveau mandat de quatre ans » ou « pour essayer d’invalider les résultats en déclarant que la Poste a perdu des bulletins de vote par correspondance, ou que d’autres groupes se sont immiscés dans le vote« .

La semaine dernière, Facebook laissait déjà entendre qu’il se préparait aux élections présidentielles en envisageant des scénarios catastrophes. L’entreprise expliquait ainsi qu’elle « discutait activement avec les responsables des élections sur la potentielle désinformation entourant les futurs résultats« . Rappelons également que le réseau social de Mark Zuckerberg a récemment pris une décision forte contre Donald Trump concernant la propagation d’une vidéo contenant de fausses informations sur le Covid-19. Décidément, ces élections risquent d’être mouvementées.