Ce récent rapport de SE-Labs, une société spécialisée dans la cybersécurité, nous laisse perplexe chez Siècle Digital. L’étude démontre que malgré leurs promesses de protection, la moitié des antivirus peinent à détecter les menaces.

Les antivirus ne sont pas capables de détecter toutes les menaces

Baptisé New Home Anti-Malware Protection Report, ce rapport réalisé par un laboratoire britannique dresse un comparatif qui n’est clairement pas rassurant. L’entreprise a testé les différentes solutions proposées sur le marché des antivirus, 14 produits pour être précis. Le résultat n’est pas forcément très glorieux pour au moins la moitié des antivirus. Entre avril et juin 2020, SE-Labs a des dizaines d’antivirus. Selon les premiers résultats de cette étude, les solutions les plus « célèbres » du marché ne parviendraient pas à contrer efficacement les menaces du web.

Le rapport montre que sur les 14 logiciels, seulement la moitié se sont avérés 100% efficaces. C’est trop peu et ce n’est pas normal qu’un antivirus ne soit pas en mesure de nous protéger contre les attaques sur le web. Les chercheurs du laboratoire ont soumis les différents logiciels à plusieurs malwares publics. Les meilleures solutions du marché sont les suivantes d’après l’étude : Kaspersky Internet Security, Microsoft Defender Antivirus et McAfee Internet Security. Comme l’explique Simon Edwards, CEO de SE Labs :

« Il est décevant de constater que les solutions de sécurité de grands éditeurs passent à côté de menaces pourtant bien connues ».

Un manque de fiabilité qui ne date pas d’aujourd’hui

En 2017 déjà, des hackers trouvaient une faille de sécurité dans la plupart des antivirus du marché. Une vulnérabilité au sein même du processus de fonctionnement des antivirus. Dans un autre registre, nous avons également appris au début de l’année 2020 qu’Avast vendait les données de navigation de ses utilisateurs. Pas terrible pour un antivirus. C’est d’autant plus gênant que le logiciel faisait partie des 34 sociétés signataires d’un accord visant la défense et la protection de leurs clients sur internet. À l’époque, suite à notre article Avast avait répondu que :

« Nous avons une longue expérience de la protection des appareils et des données des utilisateurs contre les logiciels malveillants. Nous comprenons et prenons au sérieux la responsabilité d’équilibrer la vie privée des utilisateurs avec l’utilisation nécessaire des données pour nos principaux produits de sécurité ».