Le logiciel français extrêmement populaire à travers le monde avait exprimé, par la voix de Don Ho fondateur de Notepad++, son soutien aux manifestants hongkongais. Cela n’est évidemment pas passé inaperçu à Pékin et le gouvernement chinois vient d’ailleurs de bannir Notepad++ de Chine.

Notepad++ avait montré son soutien aux manifestants hongkongais

Notepad++ est aujourd’hui indisponible depuis les navigateurs chinois. Le site officiel du logiciel français est toujours accessible mais la page de téléchargement semble désormais indisponible depuis les navigateurs les plus utilisés en Chine, à savoir celui intégré directement dans WeChat ou ceux développés par Alibaba et Sogou. Don Ho a bien confirmé cette interdiction en Chine sur Twitter. Il en précise la raison : les deux dernières versions du logiciel étaient baptisées « Free Uyghur » et « Stand with Hong Kong ». De quoi déplaire évidemment à Pékin.

Don Ho n’a jamais caché son soutien aux manifestants hongkongais. Au moment de la sortie de ces deux dernières versions, le fondateur du logiciel français avait également exprimé ses pensées à propos de la situation politique à Hong Kong. L’homme s’attaque aux deux grands « combats » de la Chine du moment. D’un côté la conquête du territoire hongkongais par l’application d’une loi sécuritaire et de l’autre la persécution des Ouïghours. Don Ho se sert de sa propre création pour exprimer ses idées politiques et ce n’est pas la première fois. Il avait déjà soutenu en 2014 les manifestations pacifiques de Tiananmen.

Plusieurs grandes entreprises se positionnent du côté de la démocratie

Alors que la « Grande Muraille virtuelle » est sur le point de s’abattre sur Hong Kong, plusieurs autres entreprises occidentales ont également exprimé leur soutien aux manifestants pro-démocratie hongkongais. C’est par exemple le cas de Facebook, Twitter, TikTok (oui oui) ou encore Google. Ces géants du web ont décidé de ne plus fournir de données au gouvernement hongkongais pour protester contre le passage d’une nouvelle loi sécuritaire. Microsoft et Zoom ont également rejoint ce mouvement quelques jours plus tard.

Malgré tous les efforts du gouvernement chinois, Notepad++ confirme que son logiciel reste disponible sur certains navigateurs. Les chinois qui passent par Google Chrome ou DuckDuckGo pourront continuer de profiter des services du logiciel français.