Deux ans après un premier communiqué officialisant un partenariat entre Slack et Atlassian, les deux acteurs de la collaboration d’équipe renforcent l’intégration de leurs applications, par l’intermédiaire d’un post daté du 13 août 2020. Celle-ci concerne en particulier Jira, l’outil de gestion de projet des équipes de développeurs. Un système d’authentification simplifié, une passerelle entre Slack et Jira automatisée : l’objectif est de rationaliser l’expérience utilisateur. En facilitant le basculement d’une plateforme à l’autre, Slack et Atlassian permettent désormais aux développeurs de bénéficier des meilleures fonctionnalités des deux plateformes en toute fluidité.

« Nous nous appuyons sur les bases solides du succès de notre partenariat de ces deux dernières années, qui a permis de partager une formidable dynamique avec les clients et d’intégrer des produits à fort impact », a déclaré Stewart Butterfield, co-fondateur et CEO de Slack. « Grâce à notre alliance stratégique, Slack et Atlassian sont devenus la brique technologique de choix pour les équipes de développeurs ».

Le travail en équipe en temps de pandémie, c’est un volet collaboratif auquel beaucoup d’entreprises ont dû s’ajuster en urgence. Pour centraliser les projets, heureusement il existait déjà sur le marché une pléthore d’outils. Parmi eux, Slack et Atlassian font figure de poids-lourd dans le collaboratif. Plutôt que d’envisager ce marché du travail en équipe sous un angle compétitif, les deux boîtes ont emprunté le chemin du partenariat, depuis maintenant deux ans.

Slack et Atlassian, un partenariat stratégique

En 2018, Slack annonçait racheter le volet de messagerie en ligne d’Atlassian. Les applications HipChat et Stride (successeur d’HipChat) passaient donc sous le giron de Slack dans le cadre d’un premier volet de collaboration entre les deux entreprises. Une collaboration aussi bien stratégique que financière : en l’échange de l’acquisition de parts chez Slack, Atlassian acceptait de voir ses outils de messagerie instantanée disparaître, et ses utilisateurs transférés chez Slack.

Depuis ce premier partenariat, ce sont 11 intégrations qui ont vu le jour entre les deux géants, et un chiffre d’un million d’utilisateurs mensuels sur ces intégrations. Sans faire grand bruit, les deux firmes avaient notamment travaillé à une intégration entre Slack l’un des produits phares d’Atlassian, Jira. Aujourd’hui, Jira envoie par exemple 42 millions de notifications mensuelles sur Slack. Un chiffre en constante augmentation. L’autre application d’Atlassian à grandement bénéficier de ces notifications transversales, c’est Halp. Acquisition récente (mai 2020), Halp est une application de help desk qui permet de générer des tickets de support client et des réponses automatisées dans Slack.

Pour ce qui est des toutes dernières intégrations donc, focus une authentification simplifiée et automatisée. Si vous êtes un utilisateur de Jira, par exemple, vous pourrez bientôt cliquer sur un lien dans Slack et si vous n’êtes pas encore connecté à votre compte Atlassin, vous serez automatiquement connecté. Les deux sociétés vont encore plus loin en créant automatiquement des comptes Jira pour les utilisateurs qui viennent de Slack. « En approfondissant l’intégration de nos plateformes et en offrant un accès transparent à la suite de produits Atlassian depuis Slack, nous permettons aux équipes d’utiliser plus facilement nos outils et de travailler plus rapidement, quel que soit l’endroit où elles se trouvent. » souligne le CEO de Slack.

Un partenariat qui fait également l’objet d’un accord financier : Les deux entreprises ont également annoncé que les utilisateurs d’Atlassian qui ne sont pas actuellement clients de Slack peuvent bénéficier de 50% de réduction sur les prix pendant 12 mois s’ils souscrivent aux plans Slack Standard et Plus.

Microsoft Teams dans le viseur des deux acteurs

« La réduction accordée par Slack aux clients d’Atlassian est un aspect intéressant, et suggère que Slack est très désireux d’augmenter son attrait pour le public des développeurs », a déclaré Angela. Ashenden, analyste à CCS Insight. « Cela peut indiquer qu’il ressent une pression accrue de la part de Microsoft Teams dans ce domaine, ou il peut s’agir simplement de renforcer les liens existants entre Slack et Jira en particulier sous la forme d’un package prêt à l’emploi pour les développeurs ».

Un son de cloche qui ferait en tout cas écho à l’actualité récente dont nous vous parlions fin Juillet : Slack attaque Microsoft pour pratique anticoncurrentielle. Une plainte coup de tonnerre, quelques mois seulement après que son CEO Stewart Butterfield déclarait qu’il n’identifiait pas Microsoft comme un concurrent direct.

En lisant entre les lignes, ce partenariat entre Slack et Atlassian a tout d’une collaboration visant à s’élever contre Microsoft. La mise en commun des meilleures fonctionnalités de leurs systèmes applicatifs est sans doute une seconde brique posée qui en annonce d’autres. Dans un marché du collaboratif en pleine expansion, le sillon tracé par Microsoft avec Teams sera à surveiller. Notamment depuis la sortie en juin dernier d’une version BtoC de Teams, pour un usage privé à destinations des particuliers.